Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Assurance emprunteur : comparez les meilleures offres d'assurance de prêt !

Assurance emprunteur : comparez les meilleures offres d'assurance de prêt !

L’assurance emprunteur, également appelée assurance de prêt immobilier, est une assurance habituellement contractée pour garantir un crédit immobilier en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur.

Comparateur Assurance Emprunteur
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

C’est une composante essentielle de tout crédit immobilier, pour laquelle l’emprunteur verse mensuellement une cotisation. Son coût est intégré dans le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) du crédit et ne doit pas être négligé dans le cadre de la rechercher du « meilleur prêt immobilier ».

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

C’est une question souvent posée par les emprunteurs. L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire aux yeux de la loi. Cependant, elle l’est aux yeux de la banque dans le cadre d’un crédit immobilier.

S’il est possible d’obtenir des prêts à la consommation de faible montant sans assurance emprunteur, il est difficile, voire impossible, de contracter un prêt immobilier sans souscrire à l’assurance de prêt immobilier.

La raison est simple, le montant du prêt immobilier porte sur des sommes conséquentes et l’assurance emprunteur constitue une protection essentielle pour la banque comme pour l’emprunteur.

En effet, la banque est assurée de recevoir le paiement des échéances de prêt en cas de défaillance de l’emprunteur liée à un décès ou une invalidité, et l’emprunteur se voit soulagé d’une charge sur son budget si ses revenus sont impactés par un accident de la vie par exemple. De la même façon, il protège ses héritiers en cas de décès, le capital restant dû sur le bien immobilier étant payé par l’assurance.

Quelles sont les garanties au sein de l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur dite minimum contient les deux garantie que sont l’assurance décès et l’assurance invalidité. C’est en général les garanties demandées par les banques pour pallier les risques les plus importants.

Ainsi, toutes les assurances emprunteur disponibles sur le marché contiennent les garanties suivantes :

  • Assurance décès : elle prend en charge les remboursements du prêt si l’emprunteur décède, de façon à ce que le logement ne soit pas à payer par les héritiers
  • Assurance PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) : elle prend en charge les remboursements du prêt si l’emprunteur n’a plus aucune autonomie et doit être aidé pour accomplir tous les actes de la vie quotidienne
  • Assurance IPT (Invalidité Permanente Totale) : elle prend en charge tout ou partie des mensualités si l’emprunteur est touché par une invalidité permanente avec un taux généralement fixé à 66 % ou plus (attention, il peut différer en fonction des assureurs et / ou des contrats)

D’autres garanties peuvent être incluses dans le contrat d’assurance emprunteur, soit d’office soit sur option au choix de l’emprunteur :

  • Assurance IPP (Invalidité Permanente Partielle) : ici, l’invalidité est moins importante que pour l’IPT et l’emprunteur peut encore réaliser de nombreux actes par lui-même, l’assurance prendre en charge tout ou partie des mensualités en fonction du taux d’invalidité défini au contrat
  • Assurance ITT (Incapacité Temporaire de Travail) : l’emprunteur subit une perte de revenus car il ne peut pas exercer sa profession de manière temporaire, l’assurance prend alors le relais pour le paiement des échéances
  • Assurance perte d’emploi : l’emprunteur a perdu son emploi dans les conditions prévues au contrat (généralement un licenciement), l’assurance prend en charge tout ou partie des mensualités

Bien entendu, plus le contrat d’assurance emprunteur comprend de garanties, plus il est onéreux. Il convient de bien peser le pour et le contre avant d’opter pour les garanties facultatives et surtout de prendre connaissance des conditions particulières, délais de carence et exclusions propres à chaque assureur.

Comment répartir l’assurance emprunteur pour un crédit immobilier en couple ?

En matière d’assurance emprunteur, une règle essentielle est à respecter : le prêt immobilier doit être garanti à 100 % minimum. Ainsi, un emprunteur seul doit s’assurer à 100 %.

En revanche, pour un couple ou un achat immobilier en indivision, il y a généralement un emprunteur et un co-emprunteur. Chacun peut s’assurer à 100 % et l’assurance est ainsi souscrite à 200 %. Mais il est également possible d’opter pour une autre répartition tant que les quotités d’assurance additionnées sont au moins égales à 100 %.

Dans un couple à revenus égaux par exemple, Monsieur peut s’assurer à 50 % et Madame à 50 %. Si l’un des conjoints gagne plus que l’autre, une autre répartition, comme 60 % et 40 % ou 70 % et 30 % est également possible.

Un couple assuré à 50 / 50 paiera bien entendu moins cher son assurance qu’un autre assuré à 100 / 100. Ce choix est donc à mûrir en fonction de la situation personnelle et de la sensibilité de chacun au risque.

Quels risques font varier le tarif de l’assurance emprunteur ?

De façon générale, l’assurance emprunteur a un prix de base, qui peut être minoré ou majoré en fonction du risque lié à l’emprunteur. Ainsi, on va retenir les risques suivants pour fixer le tarif de votre assurance de prêt immobilier :

  • Risque lié à l’âge : votre tranche d’âge a son importance, l’assurance emprunteur coûte naturellement moins cher à 25 ans qu’à 50 ans, votre âge lors de la mise en place du prêt est regardé, tout comme votre âge à la fin du prêt
  • Risque lié à l’état de santé : vous aurez a minima un questionnaire de santé à remplir, il peut être complété en fonction de votre état de santé par un questionnaire médical approfondi et un examen de santé ; le fait d’être fumeur ou non-fumeur peut également peser dans la balance
  • Risque professionnel : directement lié à votre profession, qui peut être à risque ou au contraire sans danger, ainsi, il sera plus difficile d’avoir un prix bas pour un pompier que pour un secrétaire administratif par exemple
  • Risque « sports et loisirs » : la pratique habituelle ou occasionnelle de certains loisirs comme les sports extrême (par exemple parapente ou courses automobiles) peuvent être une exclusion du contrat ou entraîner une surprime

Ces quatre variables ne sont qu’indicatives, chaque assureur pouvant composer son tarif en fonction de ce qu’il estime risqué ou non. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé de bien comparer avant de s’engager.

Comment comparer les assurances de prêt immobilier ?

Que vous soyez déjà engagé avec un assureur ou auprès de votre banque pour votre assurance emprunteur, ou que vous soyez encore en phase de recherche dans le cadre de la mise en place de votre crédit immobilier, sachez que vous pouvez à tout moment comparer les offres pour souscrire la meilleure ou changer d’assurance.

En effet, la « délégation d’assurance » permet à l’emprunteur de choisir librement l’assureur de son choix, à condition de respecter les garanties minimales exigées par la banque. Le choix peut se faire avant la signature du prêt ou une fois le prêt signé.

Il est possible de changer de contrat à tout moment la première année ou à chaque date d’échéance en respectant le préavis après la deuxième année. Pour bien comparer, le recours à un outil de simulation en ligne est idéal. En plus, c’est gratuit et sans engagement !

Vous avez trouvé l’offre idéale ? Vérifiez bien les conditions particulières et exclusions prévues au contrat. Si l’assurance emprunteur correspond à vos besoins, n’hésitez pas à contacter l’assureur pour un devis sur-mesure !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Les derniers dossiers Assurance emprunteur : comparez les meilleures offres d'assurance de prêt !