Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Assurance emprunteur : comparez les meilleures offres d'assurance de prêt ! > Assurance de prêt immobilier sans examen médical : est-ce possible ?

Assurance de prêt immobilier sans examen médical : est-ce possible ?

Assurance de prêt immobilier sans examen médical : est-ce possible ?

Si vous avez fait une demande de prêt immobilier, vous devrez également souscrire une assurance emprunteur en complétant un questionnaire médical et, éventuellement, en passant des examens complémentaires.

La souscription d’une assurance emprunteur fait partie des conditions imposées par les banques pour l’octroi d’un crédit immobilier. Peut-on trouver une assurance de crédit sans examen médical ? Réponses !

Assurance emprunteur : à quoi sert le questionnaire de santé ?

Le questionnaire de santé est incontournable lors d’une demande de prêt immobilier. Il permet à l’assureur de juger l’état de santé du demandeur et ainsi, d’ajuster ses tarifs en fonction du niveau de risques à couvrir. Les questions habituellement posées portent sur : ses habitudes de vie (pratique d’une activité sportive, statut de fumeur ou non-fumeur), sa situation médicale (traitement médical, pathologie particulière), ses antécédents médicaux.

Après avoir étudié les réponses fournies, la compagnie d’assurance peut : faire une proposition d’assurance avec application d’une éventuelle surprime ou refuser d’assurer le demandeur si son profil est considéré comme trop risqué. Les raisons pouvant justifier un refus peuvent être liées à l’état de santé, à l’âge, à la situation professionnelle ou encore au lieu de résidence du futur assuré.

Dans quels cas des examens médicaux peuvent-ils être demandés ?

Lorsque l’emprunteur a déclaré des antécédents médicaux, par exemple, s’il a eu un cancer ou s’il a souffert de problèmes cardiovasculaires ou digestifs au cours des 10 dernières années, une visite médicale sera demandée par l’assureur. Des examens peuvent aussi s’avérer nécessaires en fonction du montant du prêt, de la quotité assurée et de son âge. Ainsi, une visite médicale est généralement imposée lorsque le demandeur a plus de 65 ans et emprunte plus de 100 000 euros. Pour un crédit immobilier dépassant 300 000 euros, cette formalité est systématiquement demandée, quel que soit l’âge de l’emprunteur.

Les examens pratiqués varient en fonction des profils :

  • Une prise de sang : pour connaître les taux de glycémie, cholestérol, triglycérides et de transaminases ;
  • Une analyse d’urine : cet examen peut être nécessaire en cas de problèmes de dos ou de douleurs lombaires par exemple ;
  • Un électrocardiogramme ;
  • La prise en compte des facteurs à risque : habitudes alimentaires, consommation d’alcool et de tabac.

Enfin, il faut savoir que tout emprunteur se trouvant dans l’obligation de passer des examens médicaux complémentaires pour obtenir une assurance de prêt immobilier peut choisir librement son médecin. Les frais qui y sont liés sont intégralement pris en charge.

Comment trouver une assurance emprunteur sans examen médical ?

Il est tout à fait possible de trouver une assurance de prêt sans examen médical. Pour obtenir un aperçu des offres disponibles, il est conseillé de recourir à un comparateur en ligne. Cet outil est simple d’utilisation : il suffit de compléter un questionnaire rapide en renseignant plusieurs informations concernant votre profil et les caractéristiques du prêt souhaité. En quelques clics, vous pourrez accéder à une liste d’offres répondant à vos critères.

Si vous présentez des risques aggravés de santé, vous pouvez faire valoir la convention AERAS. Celle-ci oblige l’assureur à appliquer un droit à l’oubli ou une grille de référence, et jusqu’à 3 niveaux d’analyse de la demande sous certaines conditions. En cas de non-respect des conditions fixées par la convention, il est possible de saisir la commission de médiation qui se chargera alors de trouver un règlement amiable et de faciliter le dialogue entre votre médecin et le médecin conseil de l’assureur.

En dernier recours, plusieurs solutions alternatives peuvent être envisagées comme l’hypothèque, le cautionnement ou bien le nantissement d’un contrat d’assurance-vie.

 
 

Comparateur Assurance Emprunteur
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers