Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Assurance emprunteur : comparez les meilleures offres d'assurance de prêt ! > Assurance de prêt immobilier et surpoids ou obésité : les solutions

Assurance de prêt immobilier et surpoids ou obésité : les solutions

Assurance de prêt immobilier et surpoids ou obésité : les solutions

En France, le nombre de personnes en situation de surpoids ou d’obésité augmente dans des proportions inquiétantes. Pour ces personnes, l’accès au crédit immobilier s’avère compliqué.

Le surpoids et l’obésité peuvent être considérés comme des risques aggravés dans le cadre de la souscription d’une assurance de prêt. Comment assurer son prêt lorsqu’on se trouve dans l’une ou l’autre de ces situations ? Conseils.

Surpoids ou obésité : dans quels cas cela impacte-t-il l’assurance ?

Avant toute chose, il est important de distinguer le surpoids de l’obésité. Pour cela, il faut se baser sur l’Indice de Masse Corporelle (IMC), qui se calcule de la façon suivante : Poids (en kilo) / Taille (en mètre carré). On parle de surpoids lorsque l’IMC est compris entre 25 et 30, et d’obésité lorsque ce rapport taille poids est supérieur à 30. A partir de 30, l’obésité peut être modérée (entre 30 et 35), sévère (entre 35 et 40) ou morbide (entre 40 et 45).

Le surpoids ou l’obésité peuvent entraîner des problèmes de santé plus ou moins graves : du diabète, de l’hypertension, des maladies cardiovasculaires, etc. La plupart des assureurs considèrent que ces situations peuvent avoir un impact sur le contrat d’assurance de prêt dès lors que l’IMC atteint 31.

Quelles conséquences sur l’assurance emprunteur ?

Conscientes que le surpoids et l’obésité peuvent être source de problèmes de santé, les compagnies d’assurance placent les personnes qui en sont atteintes dans la catégorie des profils à risques aggravés. Pour compenser cette prise de risques, les assureurs peuvent appliquer des surprimes (majorations de tarif) ou restreindre les garanties proposées. Certains refusent simplement de prendre en charge les demandeurs se trouvant dans ces situations.

Pour faire une proposition de tarification, l’assureur se base sur les réponses fournies via le questionnaire de santé. Ce document doit être rempli lors de la souscription d’une assurance de prêt immobilier. Plusieurs informations doivent être renseignées dont vos antécédents médicaux, votre taille et votre poids, des éléments indispensables au calcul de l’IMC.

Comment assurer son crédit lorsqu’on est en surpoids ou obèse ?

Si vous êtes en surpoids ou atteint d’obésité, il est probable que vous rencontriez des difficultés au moment de souscrire un crédit immobilier. Pour assurer votre emprunt, vous disposez de trois principales solutions :

Faire jouer la délégation d’assurance

La loi Lagarde, mise en place en 2010, autorise les emprunteurs à souscrire une assurance de prêt différente de celle proposée par la banque à condition qu’elle comporte des garanties au moins équivalentes. En faisant valoir la délégation d’assurance, vous pouvez faire jouer la concurrence et trouver une offre adaptée à votre situation au meilleur prix.

Passer par l’intermédiaire d’un courtier

De nombreux courtiers spécialisés en assurance de prêt immobilier peuvent confronter les offres proposées par les assureurs à votre place. Cela permet de gagner du temps mais aussi de réaliser d’importantes économies. Concrètement, faire appel à un courtier ne vous engage à rien puisque ce professionnel n’est rémunéré qu’après la souscription.

Faire valoir la convention AERAS

Si après plusieurs semaines de recherches, vous ne parvenez pas à trouver un assureur acceptant de vous prendre en charge, vous pouvez recourir à la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Celle-ci garantit aux personnes présentant un risque aggravé de santé de trouver une assurance correspondant à leurs besoins.

Ainsi, il est possible de trouver une assurance de prêt immobiliser surpoids ou obésité en comparant les offres avec l’aide d’un outil en ligne ou en passant par un courtier. La convention AERAS peut être utilisée en dernier recours.

 
 

Comparateur Assurance Emprunteur
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers