Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du rachat de crédits > Rachat de crédit sans garantie hypothécaire : explications

Rachat de crédit sans garantie hypothécaire : explications

Rachat de crédit sans garantie hypothécaire : explications

Dans le cadre d’un rachat de crédit, la garantie hypothécaire n’est pas systématique. Il est même possible d’éviter cette prise de garantie.

Le rachat de crédit permet de regrouper plusieurs prêts en un seul afin de bénéficier d’une mensualité unique et réduite, mieux adaptée à son budget, en contrepartie d’un allongement de la durée du prêt et d’un coût total plus élevé. L’organisme bancaire peut également demander une garantie comme l’hypothèque d’un bien immobilier pour être protégé en cas d’impossibilité de remboursement. Comment contourner cette obligation ?

Fonctionnement du rachat de crédit sans hypothèque

Dans le cas d’un rachat de crédit et pour garantir le remboursement du capital restant dû, le prêteur peut exiger une hypothèque ou une caution. L’emprunteur qui opte pour l’hypothèque engage son bien immobilier en garantie. Ainsi, en cas de défaut de paiement, la banque pourra saisir le bien et procéder à sa mise en vente pour se faire rembourser.

Hypothéquer un bien présente néanmoins quelques inconvénients. Précisions d’abord que cette opération a un coût, les frais correspondant à l’inscription au registre des hypothèques et aux émoluments du notaire s’élevant généralement à 2 % du montant du crédit. De plus, en cas d’impossibilité de remboursement de la part de l’emprunteur, la banque se réserve le droit de saisir le bien placé en garantie, qu’il s’agisse de sa résidence principale, secondaire ou d’un bien locatif. Enfin, en cas de levée de l’hypothèque, le propriétaire doit régler les frais engendrés par cette opération. Pour un prêt d’un montant de 150 000 euros, ces frais représentent par exemple près de 0,50 %, soit plus de 750 euros.

Rachat de crédit : quelles sont les alternatives à l’hypothèque ?

Le recours à la caution permet d’éviter les inconvénients liés à la mise en place d’une garantie hypothécaire. Contrairement aux frais d’hypothèque qui sont définitivement perdus, cette garantie est restituée à l’emprunteur à la fin du contrat.

La caution solidaire peut également être intéressante. Il s’agit pour l’emprunteur de faire appel à un proche contre qui le prêteur pourra se retourner en cas de défaut de paiement. La caution doit évidemment être solvable au moment de la signature du contrat de prêt.

La cessation de salaire est une autre option envisageable. Concrètement, cela consiste pour l’employeur à déduire directement du salaire de l’emprunteur le montant du prêt afin de le verser à la banque. L’organisme prêteur est ainsi assuré d’être payé.

Simuler son rachat de crédit sans garantie hypothécaire

La simulation de rachat de crédit sans garantie hypothécaire en ligne permet d’obtenir rapidement une estimation de mensualité. Pour avoir un premier avis de faisabilité, il suffit de compléter un formulaire rapide en moins de 2 minutes.

Cet outil vous fait gagner du temps mais peut aussi vous faire économiser jusqu’à 60 % sur vos mensualités. En effet, devant l’étendue des banques et des offres proposées, il est parfois difficile de faire un choix. Le simulateur vous aide à y voir plus clair et à repérer la meilleure offre de rachat de crédit sans garantie hypothécaire.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur de Rachat de Crédits
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers