Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du crédit immobilier > Financer la construction d'une piscine avec son prêt immobilier

Financer la construction d'une piscine avec son prêt immobilier

Financer la construction d'une piscine avec son prêt immobilier

Le financement de la piscine est un sujet important, en fonction du type de prêt, à savoir consommation ou immobilier, les taux ne seront pas les mêmes. Voici les modalités de souscription d’un prêt immobilier avec un projet de piscine.

Construire une piscine, quel financement ?

La construction d’une piscine au sein d’une habitation est un projet d’envergure, il faut définir le budget et choisir le type de piscine, avec toute l’installation nécessaire pour assurer un bon fonctionnement. En matière de financement, diverses solutions sont possibles en fonction de la situation de l’acheteur. Pour un projet de piscine inférieur à 75 000 euros, on s’orientera tout naturellement sur un prêt à la consommation, soit sous forme de prêt personnel, soit sous forme de prêt affecté.

Pour les projets supérieurs à 75000 euros, c’est le prêt immobilier qui se présente comme la solution nécessaire au financement de la piscine. Le prêt immobilier peut en effet servir au financement d’une acquisition mais aussi au financement de travaux, permettant d’améliorer le logement concerné mais aussi d’ajouter des équipements supplémentaires comme une piscine enterrée. Ce financement peut par ailleurs se mettre en place lors de l’acquisition, il faut donc prévoir le montant de la piscine dans le prêt à l’habitat.

Inclure la piscine dans le prêt immobilier

Un acquéreur souhaitant acheter une maison et financer la construction d’une piscine peut tout à regrouper les deux projets dans un seul crédit immobilier. Il faut savoir que les banques proposent de prêts immobiliers qui peuvent avoir pour objectif de financer l’acquisition et les travaux. Comme la construction de la piscine rentre dans le cadre de travaux et apporte une certaine plus-value à l’habitation, il est opportun d’inclure ce projet dans le prêt immobilier pour profiter d’un taux plus intéressant et surtout de ne pas avoir à souscrire un prêt ultérieurement.

La capacité de remboursement est le seul frein à la mise en place de ce projet, c’est-à-dire que l’emprunteur doit être en mesure de pouvoir rembourser ses mensualités correspondant au montant de l’acquisition immobilière et des travaux de construction de la piscine. La banque peut ainsi jouer sur la durée de remboursement pour permettre à l’emprunteur de concrétiser son projet de piscine. Il faudra bien évidemment justifier les sommes avec des documents officiels, à savoir un devis ou un bon de commande d’un pisciniste.

Evaluer la faisabilité du projet avant de se lancer

Une acquisition doublée d’une construction de piscine implique de s’informer premièrement sur la faisabilité du financement, à savoir d’être informé des taux pratiqués mais aussi des conditions de remboursement en matière de durée, de garantie ou encore de frais. Pour valider cette première étape, il est conseillé de procéder à une simulation de prêt immobilier en précisant le montant du bien à acheter ainsi que du projet de piscine.

Il faut donc avoir une idée assez précise du montant de la construction pour pouvoir entreprendre des démarches de financement. Si les justificatifs de devis ne sont pas nécessaires au stade de la simulation, ils seront indispensables pour valider le dossier de prêt immobilier.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de prêt immobilier
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers