Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du rachat de crédits > Lors d'un divorce, comment gérer les crédits ?

Lors d'un divorce, comment gérer les crédits ?

Lors d'un divorce, comment gérer les crédits ?

Une séparation, un divorce est une phase compliquée à gérer, tant sur plan émotionnel que financier, il est donc nécessaire de procéder à une régularisation pour les crédits en cours.

Crédits et divorce : les démarches

Les crédits souscrits lors d’une union telle qu’un mariage sont souscrits aux deux noms, même si l’un des emprunteurs n’est pas à l’origine de cette demande. On parle bien évidemment de prêts immobiliers, de prêts à la consommation ayant permis de devenir propriétaire d’une maison, de l’équiper mais aussi d’acheter une voiture. Au moment du divorce, ces crédits doivent continuer à être remboursés par les ex-conjoints, il est possible de procéder à des démarches pour que la séparation soit effective.

Dans le cadre du prêt immobilier, on va parler d’un rachat de soulte, c’est-à-dire que l’un des deux conjoints peut racheter la part de l’autre et donc récupérer le bien immobilier. Pour le reste, c’est-à-dire des prêts à la consommation, il est nécessaire de procéder à un remboursement anticipé, voir un regroupement de crédits pour réduire les échéances.

Rachat de soulte pour le prêt immobilier

Dans le cadre d’un rachat de soulte, c’est-à-dire le rachat de la part de l’autre pour l’un des conjoints, il lui faut alors attendre le divorce définitif pour pouvoir opérer ce changement. La valeur de la soulte va être définie en fonction de la moitié du capital restant dû et la moitié de la valeur du bien immobilier. C’est-à-dire que pour une maison d’une valeur de 200 000 euros et dont le crédit est remboursé à moitié, il faudra pour le conjoint qui rachète débourser 50 000 euros (la moitié du capital restant à rembourser) et 100 000 euros (la moitié de la valeur du bien). Ainsi, il lui restera à rembourser au total 200 000 euros à la banque pour être pleinement propriétaire.

Dans ce cadre précis, le regroupement de crédits peut permettre de faire reprendre les crédits en cours et d’inclure le montant du rachat de soulte dans l’opération, permettant de réduire le montant des mensualités et d’obtenir des conditions de remboursement adaptées. A savoir que l’opération entraine des frais comme notamment un passage chez le notaire pour modifier l’acte de propriété.

Crédit et divorce : les démarches

Dans le cadre d’une séparation, il est conseillé de se tourner vers son conseiller bancaire afin d’obtenir des précisions sur les modalités de changement des crédits, et aussi lorsqu’un compte commun existe. Il est aussi conseillé de procéder à une simulation de rachat de soulte en ligne, une opération permettant de récupérer le bien immobilier si la capacité de remboursement le permet.

En cas d’absence de possibilité de rachat, il faut alors envisager la revente du bien immobilier pour permettre aux ex-conjoints de rembourser leurs dettes et de pouvoir solder leurs crédits définitivement, cela permet ensuite de repartir sur de nouvelles bases et de refaire sa vie chacun de son côté. Des frais de remboursement par anticipation (ou IRA) sont appliqués, il convient de vérifier dans les contrats de crédits le montant de ces différents frais.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de rachat de crédits

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : qvmQBQ

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers