Qui peut faire un rachat de crédit ?

Qui peut faire un rachat de crédit ?

Le remboursement de plusieurs crédits immobiliers et/ou à la consommation peut impacter lourdement le budget d’un ménage. Heureusement, il existe une solution : le rachat de crédit.

Le regroupement de prêts permet aux emprunteurs d’adapter la structure de leurs finances à l’évolution de leurs besoins afin d’optimiser leur budget et de faciliter la réussite de leurs projets grâce à un allongement de la durée d’emprunt. Qui peut faire un rachat de crédit ? Réponse.

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit, également appelé regroupement de prêts, est une opération qui consiste à faire racheter par un établissement financier plusieurs crédits en cours de remboursement afin de les rassembler au sein d’un seul et même contrat.

Cette solution peut concerner des prêts immobiliers, des crédits personnels, des prêts auto, des prêts travaux ou encore des découverts bancaires, des dettes entre particuliers, des retards de loyer ou d’impôt, des factures impayées.

Quels sont les avantages du rachat de crédit ?

Faire racheter ses crédits présente plusieurs avantages à connaître :

Un unique et meilleur taux d’intérêt

Selon la date à laquelle les taux des crédits en cours ont été négociés, il peut être intéressant de faire un rachat de crédit pour bénéficier d’un taux plus avantageux. L’emprunteur peut également en profiter pour négocier les différentes clauses présentes dans le nouveau contrat dont font partie les pénalités de remboursement anticipé et la modulation des échéances.

Un éloignement du risque de surendettement

Des mensualités trop importantes peuvent conduire au surendettement et à une inscription au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Pour retrouver une certaine sérénité financière, il est possible de recourir au rachat de crédit, une solution qui permet de rééquilibrer son budget en réduisant le montant des mensualités en contrepartie d’un allongement de la durée d’emprunt.

Une assurance de prêt moins chère

Le nouveau prêt proposé dans le cadre du rachat de crédit s’accompagne inévitablement d’une nouvelle assurance emprunteur avec une cotisation globale moins élevée. Avant de souscrire à cette assurance, il est vivementconseillé de faire jouer la concurrence en comparant les offres et en faisant valoir la loi Lagarde qui autorise tout emprunteur à contracter une assurance de prêt différente de celle proposée par la banque à condition qu’elle prévoit des garanties au moins équivalentes.

Une trésorerie supplémentaire

Autre avantage offert par le rachat de crédit : la possibilité d’inclure dans l’opération le financement d’un nouveau projet (paiement des droits de succession, paiement des études des enfants, réalisation de travaux de rénovation, achat d’une voiture, financement d’un voyage…). L’octroi de cette trésorerie supplémentaire reste néanmoins conditionné à un taux d’endettement raisonnable après la mise en place du regroupement de prêts.

Une baisse des mensualités

Le rachat de crédit apporte une solution au cumul des crédits en permettant de n’avoir plus qu’une seule mensualité réduite à régler auprès d’un unique interlocuteur.

Qui peut recourir au rachat de crédit ?

Ce montage financier est accessible à toute personne disposant au moins de deux crédits en cours de remboursement, qu’il s’agisse de prêts immobiliers et/ou de crédits à la consommation. Le rachat de crédit peut s’avérer particulièrement intéressant pour retrouver du pouvoir d’achat et simplifier la gestion de son budget.

Les profils susceptibles d’y recourir sont divers et variés : fonctionnaires, sans emploi, CDD, auto-entrepreneurs, célibataires, divorcés, seniors ou retraités. Dans la plupart des cas, les demandeurs cherchent à abaisser leur taux d’endettement et à gagner en capacité d’emprunt.

Quels sont les critères étudiés par la banque ?

Pour savoir si votre demande de rachat de crédit est susceptible d’aboutir, vous devez prendre connaissance des critères étudiés par l’établissement financier pour prendre sa décision :

La situation financière de l’emprunteur

D’abord, il faut savoir que l’absence de dossier de surendettement est un critère primordial pour la banque. En effet, si vous êtes inscrit au Fichier central des chèques (FCC) ou au FICP, il est fort probable que le prêteur refuse votre demande de rachat de crédit à moins d’apporter de solides garanties ou d’accepter un taux d’intérêt plus élevé.

Ensuite, comme lors d’une demande de crédit classique, la banque analyse les revenus perçus par l’emprunteur. De manière générale, les établissements spécialisés dans le rachat de crédit privilégient les situations stables, c’est-à-dire les demandeurs justifiant d’un CDI, les fonctionnaires ou même les retraités qui perçoivent des cotisations fixes.

Il reste néanmoins possible de faire racheter ses crédits sans être en CDI. Pour cela, il suffit de :

  • Fournir trois bilans positifs de son entreprise (pour les emprunteurs exerçant sous le statut d’auto-entrepreneur) ;
  • Solliciter un co-emprunteur travaillant en CDI ;
  • Garantir l’opération grâce à la mise en hypothèque d’un bien immobilier ;
  • Demander à une personne ayant une situation professionnelle stable de se porter caution pour le paiement des mensualités.

Enfin, la banque épluchera aussi les relevés de compte du demandeur afin de s’assurer de la bonne gestion de son budget. Pour la convaincre, mieux vaut ne pas avoir eu d’incident de paiement dans les mois qui précèdent l’envoi du dossier.

Le taux d’endettement et le reste à vivre

Le rachat de crédit est généralement mis en place pour retrouver un reste à vivre plus important en abaissant le montant des mensualités. Mais avant de prendre sa décision, la banque souhaitera s’assurer que cette opération n’a pas pour effet de fragiliser davantage la situation financière du demandeur. Pour cela, elle vérifiera que le taux d’endettement ne dépasse pas 33 % du revenu disponible et prendra également en compte le reste à vivre qui doit rester à un niveau raisonnable.

Les caractéristiques des prêts concernés

Evidement, les caractéristiques des prêts faisant l’objet d’un rachat ont toute leur importance. Un trop grand nombre de crédits diminue les chances de voir son dossier accepté. De plus, selon la nature du rachat de crédit que l’emprunteur souhaite mettre en place, les conditions d’octroi peuvent changer.

Ainsi, il est important de garder à l’esprit que si le rachat de crédit est accessible à tout emprunteur ayant au moins deux crédits en cours de remboursement, la banque peut refuser cette demande après l’étude du dossier.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers