Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Rachat de crédits : comparez les meilleures offres de regroupement de crédits ! > Quels sont les pièges à éviter dans un rachat de crédit ?

Quels sont les pièges à éviter dans un rachat de crédit ?

Quels sont les pièges à éviter dans un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit vous intéresse ? Il peut s’agir d’une solution intéressante pour rééquilibrer son budget et retrouver du pouvoir d’achat.

Même si le rachat de crédit s’avère intéressant dans de nombreux cas, il est important de prendre garde à certains pièges. Voici la liste des pièges à éviter pour garantir le succès de cette opération.

1 - Mal évaluer ses besoins

Il n’est pas rare qu’un emprunteur voit le regroupement de prêts comme une solution miracle qui fera disparaître ses problèmes financiers. Mais dans les faits, il faut savoir que le rachat de crédit n’est pas sans contrepartie. Il se traduit généralement par une augmentation de la durée de remboursement et entraîne divers frais à prendre en compte (indemnités de remboursement anticipé, frais de dossier, frais de garantie, frais d’assurance, frais de courtage).

Avant de se lancer et pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de se poser les questions suivantes :

  • Pourquoi le rachat de crédit est-il intéressant dans ma situation ?
  • Quelles sont les éventuelles dettes à inclure dans le nouveau prêt ?
  • Quels sont les frais liés au rachat de crédit ?
  • Suis-je souvent à découvert, avec des échéances inconfortables à rembourser ?
  • Quel sera le montant de ma nouvelle mensualité et la durée de remboursement ?

Faire le point sur vos besoins vous aidera à déterminer si vous êtes capable de rembourser le crédit jusqu’à son terme.

2 - Sous-estimer le coût du rachat de crédit

Comme évoqué précédemment, le rachat de crédit présente un coût important. Celui-ci se compose des frais suivants :

  • Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) : ces frais ne peuvent être supérieurs à 3 % du capital restant dû avant le remboursement et sont plafonnés à l’équivalent de 6 mois d’intérêts sur le capital remboursé au taux moyen du prêt.
  • Les frais bancaires : le montant des frais de dossier varie de 0,5 % à 1,5 % du montant racheté. Ceux-ci restent néanmoins négociables en fonction de la qualité du dossier présenté ou en contrepartie de la domiciliation des revenus avec l’ouverture d’un compte bancaire.
  • Les frais de garantie : comme pour un prêt immobilier classique, l’organisme prêteur peut exiger des garanties telles que l’hypothèque ou la caution. Leur mise en place entraîne des frais supplémentaires de l’ordre de 2 % à 3 %.
  • Les frais d’assurance : la souscription d’une assurance de crédit conditionne l’acceptation du dossier par l’établissement bancaire. Le montant des cotisations dépend de l’état de santé du souscripteur et de son âge au moment de la demande. Pour réaliser des économies, il est possible de faire jouer la délégation d’assurance, une technique qui consiste à souscrire une assurance de prêt individuelle auprès d’un autre établissement. Ce contrat doit présenter des garanties équivalentes au contrat de groupe.
  • Les frais de courtage : le recours à un courtier peut entraîner la facturation d’une commission, sauf si le professionnel choisi est directement rémunéré par l’organisme en charge d’effectuer le rachat de crédit.

Ne faites pas l’erreur de sous-estimer le coût d’un rachat de crédit. Pour obtenir un aperçu de son montant, vous pouvez utiliser un simulateur de rachat de crédit 100 % en ligne, gratuit et sans engagement.

3 - Se baser uniquement sur le taux d’intérêt

Beaucoup d’emprunteurs se basent uniquement sur le taux d’intérêt lors de la comparaison des offres de rachat de crédit. Il est préférable de se référer au taux annuel effectif global (TAEG) qui englobe l’ensemble des frais générés par l’opération. L’analyse basée sur le TAEG permet d’avoir une idée plus précise des différences entre les propositions et de connaître le montant qui devra être remboursé chaque mois.

Au moment de comparer les offres, vous devrez faire attention à celles mentionnant « sans justificatifs » et aux mentions légales relatives à cette solution. Prenez également garde à la publicité mensongère et au coût réel du rachat de crédit. Enfin, évitez de souscrire une offre de rachat de crédit à taux variable, ce type de taux étant considéré comme trop volatil.

4 - Ne pas se faire accompagner

Faire appel à un courtier est vivement conseillé dans le cadre d’un rachat de crédit. Cet expert fait office d’intermédiaire entre les organismes financiers et les emprunteurs. Grâce à sa connaissance des politiques de financement, de la réglementation complexe et changeante, et des pratiques tarifaires, le courtier représente un véritable allié dans le nouveau quotidien de la recherche de financement des clients. Il accompagne les emprunteurs tout au long de leur projet, du premier rendez-vous d’informations à la souscription définitive de l’offre de rachat de crédit.

Concrètement, passer par un courtier permet de profiter de plusieurs avantages :

  • Un taux préférentiel pour le nouveau prêt souscrit dans le cadre du rachat de crédit ;
  • Un accompagnement personnalisé tout au long du projet ;
  • Un gain de temps sur le démarchage des établissements bancaires ;
  • Des conseils pertinents prodigué par un expert en immobilier.

Pour profiter pleinement de ces avantages, encore faut-il bien choisir son courtier en rachat de crédit. Ce professionnel doit être à l’écoute, exposer clairement les frais liés à l’opération et vérifier que la solution est adaptée aux besoins de son client. Le courtier doit également être reconnu comme « intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement » (IOBSP). N’hésitez pas à vous assurer qu’il est inscrit à l’ORIAS, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Ainsi, le rachat de crédit est une solution adaptée aux emprunteurs qui rencontrent des difficultés financières et qui souhaitent rééquilibrer leur budget. Pour autant, avant d’y recourir, il convient de vérifier un certain nombre de critères, notamment les frais et pas seulement le taux d’intérêt. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut solliciter les services d’un courtier expérimenté. Si vous n’y tenez pas, vous pouvez toujours comparer les offres vous-même en utilisant un comparateur de rachat de crédit en ligne.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Qu'est-ce qu'un prêt immobilier lissé ? Qu'est-ce qu'un prêt immobilier lissé ? Si vous avez plusieurs crédits en cours avec des durées d’emprunt différentes, vous pouvez mettre en place un prêt immobilier lissé en vue d’obtenir une mensualité identique.Simulation...
  • Quels sont les organismes de rachat de crédit ? Quels sont les organismes de rachat de crédit ? Pour regrouper vos crédits en cours de remboursement, vous devrez vous tourner vers le bon interlocuteur : un organisme proposant le rachat de crédit.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit et sans...
  • Comment faire racheter son prêt immobilier ? Comment faire racheter son prêt immobilier ? Vous envisagez de faire racheter votre prêt immobilier pour réduire les frais ? Voici les différentes étapes à suivre.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit et sans engagement !Les ménages qui...
  • Qui sont les spécialistes en rachat de crédit ? Qui sont les spécialistes en rachat de crédit ? Obtenir un rachat de crédit nécessite de connaître à minima les établissements qui peuvent proposer des offres de rachat de prêt immobilier et de regroupement de crédits.Simulation Rachat de...