Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Crédit immobilier : comparez les meilleures offres de prêt immobilier ! > Je n'ai pas d'apport personnel, puis-je faire un prêt immobilier ?

Je n'ai pas d'apport personnel, puis-je faire un prêt immobilier ?

Je n'ai pas d'apport personnel, puis-je faire un prêt immobilier ?

Lorsqu’une banque octroie un crédit immobilier, elle exige que le demandeur contribue à son propre projet par un apport personnel. Cette somme est-elle indispensable ?

Vous souhaitez savoir si l’apport personnel est obligatoire pour emprunter ? Les établissements bancaires peuvent accorder un prêt immobilier sans apport sous certaines conditions. Tous les détails.

Qu’est-ce qu’un apport personnel ?

L’apport personnel correspond à la somme que l’emprunteur est prêt à injecter dans son projet immobilier et dont il dispose déjà indépendamment du montant demandé. Par convention, les banques réclament un apport correspondant au moins à 10 % du crédit. Toutefois, il est possible de faire un apport de 20 %, 30 % voire plus.

A quoi sert l’apport personnel ?

L’apport personnel rassure la banque quant à la capacité d’épargne du demandeur en prouvant que malgré ses charges, ce dernier est en mesure de mettre de l’argent de côté dans la durée. En d’autres termes, cette somme permet à l’emprunteur de montrer au prêteur qu’il pourra rembourser son prêt immobilier sans faillir.

La banque utilisera cet argent pour couvrir les frais annexes au prix du logement. Il s’agit des frais de dossier qu’elle perçoit, des frais de notaire (représentant 2 à 3 % du prix du bien immobilier pour un achat dans le neuf), des frais de courtage.

Comment se constituer cet apport ?

L’apport personnel peut être le résultat de l’épargne, d’économies personnelles, de la revente d’un bien, d’un prêt-relais, d’un héritage, d’une donation ou encore d’une participation d’entreprise. Certains livrets d’épargne spécifiques à l’immobilier et certains prêts aidés peuvent également être considérés comme une forme d’apport personnel par les établissements de crédit. Parmi eux, on trouve : le plan épargne logement (PEL), le compte épargne logement (CEL), le prêt à taux zéro (PTZ), le prêt Action Logement.

Obtenir un prêt immobilier sans apport, est-ce possible ?

Les emprunteurs ne sont pas tous en mesure de se constituer un apport personnel pour convaincre la banque de débloquer les fonds. Heureusement, celui-ci n’est pas obligatoire pour obtenir un crédit immobilier. Il est donc tout à fait possible de négocier avec l’établissement pour obtenir un emprunt à 100 %.

Il faut savoir que face à une banque qui accepte d’accorder un crédit immobilier sans apport, l’emprunteur n’a pas pour autant la garantie que sa demande soit acceptée. En effet, aux yeux de cet organisme, il représente inévitablement un risque plus élevé (capital demandé plus important, taux d’endettement proche du seuil maximal de 33 %, durée de remboursement allongée…). Sa décision dépendra essentiellement de la solidité du dossier qui lui est présenté et des arguments mis en avant par son futur client.

Conseils pour décrocher un prêt immobilier sans apport

Vous avez décidé de souscrire un prêt immobilier sans apport ? Ces conseils vous aideront à convaincre la banque.

1 - Présenter un bon profil d’emprunteur

La banque estime qu’un « bon » profil d’emprunteur réunit plusieurs critères :

  • Une situation professionnelle stable (CDI ou statut de fonctionnaire, ancienneté dans l’entreprise ou l’administration).
  • Des revenus élevés permettant de justifier d’un taux d’endettement inférieur à 33 %.
  • Une volonté d’épargner.
  • Une gestion cohérente des finances (absence d’achats inconsidérés et de crédits à la consommation pour des raisons de confort).
  • L’absence de dettes (pas de crédits en cours ni de découverts bancaires au cours des derniers mois).

Evidemment, d’autres paramètres peuvent être pris en compte par la banque pour évaluer le niveau de risques d’un emprunteur (son âgé, sa situation matrimoniale, le nombre d’enfants à charge).

2 - Avoir un profil jeune

Les jeunes qui souhaitent accéder à la propriété sans apport personnel peuvent convaincre plus facilement la banque de leur accorder un prêt immobilier. En effet, avant un certain âge, l’absence de fonds personnels est compréhensible car, en raison de son manque d’expérience, le demandeur n’a pas encore eu le temps d’épargner. Dans cette situation, le prêteur peut se montrer conciliant, à condition de présenter, en parallèle, un bon profil d’emprunteur.

3 - Avoir un projet d’investissement locatif

Lorsque l’achat immobilier neuf est un investissement locatif, les conditions fixées par les banques évoluent quelque peu. L’emprunteur ne vivra pas dans le logement financé et pourra utiliser ses loyers pour rembourser une grande partie de ses mensualités d’emprunt. En tant qu’investisseur particulier, il peut également bénéficier d’avantages fiscaux comme le dispositif Pinel qui permet d’obtenir une réduction d’impôt proportionnelle à la durée de location du logement.

Dans le cas d’un projet d’investissement locatif, l’octroi d’un prêt immobilier sans apport n’est pas systématique. Pour prendre sa décision, la banque analysera la solidité du projet et notamment la rentabilité escomptée. Le fait d’être déjà propriétaire de sa résidence principale pouvant servir de garantie au prêt immobilier est un atout de taille.

Pourquoi faire appel à un courtier en crédit immobilier ?

Après plusieurs mois de recherche, vous ne parvenez pas à trouver un établissement qui accepte de vous octroyer un crédit immobilier sans apport ? N’hésitez pas à faire appel à un courtier ! Cet expert du marché vous aidera à mettre en concurrence les banques susceptibles de vous accorder ce type de financement et négociera des conditions d’emprunt optimales au regard de votre dossier.

Concrètement, passer par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé en crédit immobilier permet de gagner du temps et de réaliser des économies conséquentes.

Zoom sur les alternatives au prêt immobilier sans apport

Si vous n’êtes pas en mesure de présenter un dossier solide à votre banquier, sachez qu’il existe des alternatives au prêt immobilier sans apport. Vous pouvez par exemple recourir à l’une de ces solutions :

  • Un prêt à taux zéro renforcé (PTZ +) ;
  • Un prêt accession sociale (PAS) ;
  • Un prêt Action Logement ;
  • Un prêt conventionné.

Ces prêts aidés sont souscrits pour compléter un crédit immobilier amortissable. Ils sont accordés sous conditions et peuvent combler l’absence d’apport personnel. Pour en savoir plus, vous pouvez vous renseigner auprès de votre courtier qui vous détaillera les prêts aidés auxquels vous êtes éligible.

 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Prêt immobilier en union libre : conseils et procédure Prêt immobilier en union libre : conseils et procédure Acheter un bien immobilier ne présente pas de difficulté majeure. Il convient toutefois de prendre certaines précautions avant de se lancer.Comparateur Crédit Immobilier ! Gratuit et sans...
  • Peut-on faire un PTZ sans prêt bancaire ? Peut-on faire un PTZ sans prêt bancaire ? Vous souhaitez recourir au PTZ pour réduire le coût total de votre emprunt ? Ce prêt aidé peut-il être souscrit sans prêt bancaire ?Comparateur Crédit Immobilier ! Gratuit et sans engagement...