Courtier ou mandataire pour un rachat de crédit ?

Courtier ou mandataire pour un rachat de crédit ?

Vous prévoyez de recourir au rachat de crédit pour réduire vos mensualités ou remettre de l’ordre dans vos finances ? Avez-vous pensé à faire appel à un courtier ou mandataire ?

Le rôle d’un courtier ou d’un mandataire est de faire gagner du temps à l’emprunteur en lui permettant de décrocher l’offre la plus adaptée à ses besoins. Quels sont les avantages à passer par ces intermédiaires ? Combien coûtent leurs services ? Toutes les réponses.

Rappels sur le rachat de crédit

Les emprunteurs ayant souscrit plusieurs crédits immo et/ou conso dans différents établissements bancaires peuvent recourir au rachat de crédit pour abaisser le montant de leurs mensualités et rééquilibrer leur budget. Cela se traduit généralement par une augmentation de la durée de remboursement.

Concrètement, le rachat de crédit consiste à regrouper les crédits précédemment souscrits au sein d’un seul et même contrat. De cette manière, l’emprunteur n’aura plus qu’une seule mensualité à régler auprès d’un interlocuteur unique. Il est aussi possible d’inclure dans l’opération le financement d’un nouveau projet (achat d’une voiture, financement de travaux…) à condition que la situation financière du demandeur le permette. En effet, pour que ce montant supplémentaire soit accordé par la banque, le taux d’endettement après mise en place du regroupement de prêts doit se maintenir à un niveau raisonnable.

Finalement, le rachat de crédit s’adresse à toute personne qui souhaite simplifier la gestion de ses finances ou concrétiser un nouveau projet.

Courtier, mandataire pour un rachat de crédit : quelles différences ?

Les courtiers et mandataires interviennent régulièrement dans les procédures de rachat de crédit. Toutefois, leur rôle et missions sont souvent confondus.

Le courtier fait office d’intermédiaire entre les particuliers souhaitant recourir au rachat de crédit et les banques ou organismes spécialisés. Pour accompagner ses clients, il va d’abord les aider à préparer leur dossier en s’assurant qu’ils aient rassemblé tous les justificatifs demandés par le prêteur. Grâce au contrat de courtage signé par l’emprunteur, il pourra ensuite représenter ce dernier devant les différentes banques et rechercher à sa place la meilleure offre de regroupement de prêts. Le courtier en rachat de crédit a également un rôle de conseil. Il est en mesure de répondre aux questions que pourrait se poser son client tout au long de l’opération.

Alors que le courtier agit pour le compte de ses clients sans mandat d’un établissement de crédit, le mandataire exerce au nom de plusieurs banques ou éventuellement d’un courtier. Il accompagne ses clients jusqu’à la conclusion du contrat.

Par conséquent, il est important de bien différencier le courtier qui est un commercial indépendant travaillant avec plusieurs établissements de crédit et le mandataire qui exerce avec une seule banque (mandataire exclusif) ou avec plusieurs organismes bancaires (mandataire non-exclusif). Malgré ces différences, courtiers et mandataires sont encadrés par le même statut d’intermédiaire en opérations de banque et services de paiement (IOBSP). Ils ont l’obligation de s’immatriculer à l’ORIAS, l’Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance, banque et finance, et ne doivent pas avoir fait l’objet d’une condamnation ou d’une interdiction prévue par l’article L 612-41 du Code monétaire et financier.

Pourquoi faire appel à un courtier ou à un mandataire en rachat de crédit ?

Passer par un courtier ou un mandataire permet à l’emprunteur de maximiser ses chances d’obtenir la meilleure offre de rachat de crédit. Voici les trois principales raisons de faire appel à un expert :

1 - Un réseau étendu

Le courtier et le mandataire possèdent un réseau de partenaires banques et autres organismes prêteurs qu’ils mettent à disposition de leurs clients. Grâce à ces contacts, ils peuvent formuler un large éventail de propositions commerciales et permettre aux emprunteurs de saisir la meilleure opportunité. Evidemment, le mandataire exclusif, en lien avec un seul établissement financier, ne peut pas faire valoir cet avantage.

2 - Un gain de temps

Passer par un professionnel en rachat de crédit donne la possibilité de gagner un temps précieux. Cela évite d’avoir à prospecter les organismes prêteurs, les principales missions des courtiers et mandataires consistant à mobiliser leurs réseaux, à procéder à divers contacts téléphoniques et à élaborer le montage du dossier.

3 - Des compétences et de l’expérience

Les courtiers, comme les mandataires, mettent au service des emprunteurs leur savoir-faire, leurs connaissances du marché et des règles juridiques en vigueur. Il ne faut pas oublier que le rachat de crédit est une opération complexe à mettre en œuvre. Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut faire appel à un spécialiste.

De manière générale, solliciter un courtier ou un mandataire, c’est s’offrir la possibilité d’obtenir les meilleures conditions de financement de façon simple et rapide.

Conseils pour bien choisir son courtier ou mandataire pour un rachat de crédit

Le choix du courtier ou du mandataire a toute son importance lorsqu’il s’agit de mettre en place un rachat de crédit. Voici quelques conseils :

Vérifier l’enregistrement du professionnel à l’ORIAS

D’abord, il faut s’assurer que l’intermédiaire choisi est bien immatriculé à l’ORIAS. Cette obligation incombe aux courtiers et mandataires, qu’ils s’agissent de personnes physiques ou morales.

Connaître son ancienneté

Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut faire appel à un courtier ou mandataire expérimenté capable de vous fournir les meilleurs conseils.

Consulter les retours de la part d’autres clients

Pour se faire une meilleure idée de la qualité des services proposés par un professionnel, il est préférable de consulter les avis laissés par les précédents clients. Un trop grand nombre d’avis négatifs doit inciter à changer d’intermédiaire.

Combien ça coûte ?

Le courtier ou mandataire est rémunéré uniquement lorsque l’opération est effective, conformément à la loi MURCEF. Avant la mise en place définitive du rachat de crédit, aucun paiement ne peut être exigé.

Concernant le montant des frais d’intermédiation, il faut savoir que les frais de dossier imposés par les banques correspondent généralement à la commission perçue par le courtier ou mandataire. Ce dernier touche en moyenne 1 % du montant du prêt accordé. Les frais de courtage doivent être précisés lors de la remise de l’offre de prêt, sur la fiche standardisée d’information (FSI).

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Rachat de crédit avec un prêt auto Rachat de crédit avec un prêt auto Il est tout à fait possible de faire racheter son crédit auto en le combinant avec d’autres prêts en cours. Découvrez comment recourir à cette solution.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit...
  • Quelle assurance pour un rachat de crédit ? Quelle assurance pour un rachat de crédit ? Vous avez souscrit plusieurs crédits à la consommation et ne parvenez plus à assumer le paiement des mensualités ? Le rachat de crédit est peut être la solution qu’il vous faut.Simulation...