Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Rachat de crédits : comparez les meilleures offres de regroupement de crédits ! > Peut-on préserver un crédit lors d'un rachat de prêt ?

Peut-on préserver un crédit lors d'un rachat de prêt ?

Peut-on préserver un crédit lors d'un rachat de prêt ?

Le rachat de crédit est une technique qui consiste à regrouper tout ou partie de ses prêts en cours en un seul. Cette solution doit être utilisée avec prudence car elle implique souvent une augmentation du coût global.

Vous n’êtes pas obligé d’inclure toutes vos dettes dans le rachat de crédit. En effet, vous pouvez conserver une partie de vos prêts actuels. Dans quels cas est-il judicieux de préserver un crédit lors d’un regroupement de prêts ? Explications.

Quels crédits peut-on regrouper ?

Le regroupement de crédits est une solution financière qui consiste à rassembler plusieurs prêts en un seul afin d’assurer un meilleur contrôle de son budget. Cette opération permet également de revoir la durée des prêts, de bénéficier de nouveaux taux et de nouvelles mensualités.

Les particuliers qui recourent au rachat de crédit peuvent regrouper différents types de prêts :

  • Des prêts immobiliers : ils représentent un poste de dépense important et de long terme dans le budget d’une famille. Pour les prêts anciens, il est possible de profiter de la baisse des taux afin d’abaisser le coût global du financement.
  • Des crédits à la consommation : cette catégorie concerne les prêts liés à une dépense précise (prêts affectés) comme les crédits auto, les prêts personnels (ou non-affectés) et les crédits renouvelables.
  • Les découverts bancaires : ce crédit de trésorerie mis à la disposition d’un ménage ou d’une entreprise se traduit par une position débitrice sur un compte courant.

Le rachat de crédit peut enfin inclure le financement d’un nouveau projet à condition que la situation financière de l’emprunteur le permette.

Préserver un prêt lors d’un rachat de crédit, est-ce possible ?

Rien n’oblige un souscripteur à inclure tous ses emprunts dans l’opération de rachat de crédit. Effectivement, il peut être intéressant de conserver les crédits à taux très bas ou dont la durée de remboursement restante est faible.

En pratique, l’organisme prêteur laisse toujours à la charge de l’emprunteur les prêts aidés qu’il détient. Le Prêt à taux zéro (PTZ), l’Eco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et le Prêt Action Logement ne sont par exemple pas inclus dans cette opération. Cela s’explique par le fait qu’ils présentent un taux d’intérêt très bas. Les inclure dans un rachat de crédit au taux plus élevé ne serait pas avantageux.

Dans certaines situations, l’emprunteur peut néanmoins être contraint de regrouper l’ensemble de ses crédits. C’est notamment le cas lorsque la mensualité du prêt laissé à sa charge augmente trop fortement son taux d’endettement ou lorsque la banque qui a accordé le prêt immobilier a mentionné dans son offre l’obligation de racheter le PTZ dans le cas de la mise en place d’un rachat de crédit immobilier.

A l’inverse, il est conseillé d’intégrer au rachat de crédit les emprunts qui présentent un taux d’intérêt important ou des mensualités élevées. Il s’agit le plus souvent des crédits affectés, des crédits revolving et des découverts bancaires. Si vous souhaitez obtenir des conseils personnalisés pour savoir quels sont les prêts qu’il est judicieux d’inclure dans cette opération, n’hésitez pas à faire appel à un courtier spécialisé. Cet intermédiaire vous aidera à choisir entre le rachat de crédit partiel et le rachat de crédit global.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers