Rachat de crédit après 60 ans : quelles solutions ?

Rachat de crédit après 60 ans : quelles solutions ?

Vous êtes à la retraite ou vous en approchez ? Le rachat de crédit après 60 ans peut être une bonne solution pour regagner du pouvoir d’achat.

En théorie, le rachat de crédit est accessible à tout emprunteur disposant de deux crédits en cours de remboursement ou plus. Mais dans les faits, les banques peuvent fixer un âge limite pour accéder à cette solution et imposer des garanties en fonction du profil du demandeur. Toutes les explications.

Faire un rachat de crédit après 60 ans, est-ce possible ?

Les emprunteurs âgés de plus de 60 ans peuvent recourir au rachat de crédit en rassemblant tout ou partie de leurs prêts au sein d’un même contrat. Suivant la situation du demandeur, l’âge limite de fin de prêt peut être différent. Il est généralement de 85 ans pour les locataires et de 95 ans pour les propriétaires. Toutefois, les établissements bancaires n’ont pas tous les mêmes exigences.

Pour faire un rachat de crédit passé 60 ans, il faut également justifier d’une capacité de remboursement confortable et avoir souscrit une assurance emprunteur. Sur ce dernier point, la situation peut se compliquer pour les seniors qui risquent de faire face aux refus des assureurs. En effet, ceux-ci se montrent réticents lorsqu’il s’agit d’assurer ce type de profil considéré comme à risques. Pour convaincre le prêteur, il peut être judicieux de recourir à des garanties alternatives.

Quels types de crédits peuvent faire l’objet d’un rachat ?

Le rachat de crédit concerne plusieurs types de prêts : les crédits immobiliers, les crédits à la consommation, les crédits renouvelables ainsi que les autres dettes (retards d’impôts ou de loyers…).

La nature du rachat de crédit dépend du prêt majoritaire parmi les crédits rassemblés. Si un prêt immobilier représente la plus grande part du rachat de crédit, l’opération prendra la forme d’un crédit immobilier. Dans le cas contraire, elle sera soumise à la réglementation des crédits à la consommation.

Quels sont les avantages du rachat de crédit après 60 ans ?

La retraite est souvent synonyme de baisse de revenus. Cette baisse, estimée à environ 30 %, incite de nombreux emprunteurs à se tourner vers le rachat de crédit, une opération qui permet de n’avoir plus qu’une seule mensualité plus faible à régler auprès d’un interlocuteur unique en contrepartie d’un allongement de la durée de remboursement.

Il est possible d’inclure dans le rachat de crédit le financement de nouveaux projets comme des voyages, des aménagements, des travaux de rénovation ou encore l’achat d’une voiture. Avant d’accorder cette enveloppe supplémentaire, la banque vérifiera que ce nouveau financement ne pèse pas trop lourdement sur le budget de l’emprunteur.

Souscrire une assurance emprunteur pour senior

Lors de la mise en place d’un rachat de crédit, les banques exigent la souscription d’une assurance emprunteur bien que celle-ci ne soit pas imposée par la loi. Ce contrat rembourse la totalité du crédit en cas d’accident de la vie et une partie en cas d’impossibilité ponctuelle. Les principales garanties sont : le décès, la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), l’invalidité, l’incapacité temporaire. Pour les seniors, les probabilités que ces risques se produisent pendant la période de remboursement sont plus importantes et les assureurs en tiennent compte dans le calcul de la prime d’assurance.

Pour faire une proposition d’assurance emprunteur, les compagnies demandent aux seniors de se soumettre à des formalités médicales (déclaration d’état de santé, questionnaire de santé, examens médicaux complémentaires…). Cela leur permet d’anticiper au mieux les modalités de remboursement de l’emprunt dans le cas où ils ne pourraient plus honorer leurs échéances.

Que faire en cas de refus d’assurance de prêt ?

Si les résultats des formalités médicales font apparaître un risque aggravé de santé et que la demande d’assurance ne peut être acceptée aux conditions standards, la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) s’applique automatiquement. Pour en bénéficier, l’emprunteur doit être âgé de moins de 70 ans et le montant de son crédit ne doit pas excéder 320 000 euros. Si toutes les conditions sont remplies, l’assureur pourra formuler une proposition d’assurance éventuellement assortie d’une surprime et/ou d’exclusions de garanties. Il est important de rappeler que la convention AERAS ne contraint pas l’assureur à couvrir le prêt. Elle lui impose simplement un droit à l’oubli et une grille de référence.

Rachat de prêt après 60 ans : les garanties alternatives

En cas de refus d’assurance pouvant compromettre la mise en place du rachat de crédit, les banques se sont engagées à accepter des solutions alternatives pour garantir le nouveau prêt. Voici les différentes garanties possibles :

L’assurance-vie

Les seniors qui disposent d’une assurance-vie avec une épargne conséquente peuvent se passer de l’assurance de prêt immobilier. Ce contrat peut être apporté en garantie au moyen d’un nantissement ou d’une délégation de créance. La délégation de créance est un dispositif juridique qui donne à un tiers la capacité d’exercer à la place de l’emprunteur des droits qu’il détient sur un contrat en respectant les conditions et modalités préalablement définies. Dans le cadre du rachat de crédit, cette solution va assurer à la banque la garantie qu’en cas de défaillance, elle pourra demander le rachat des sommes dues.

Le nantissement de valeurs mobilières

Le nantissement de valeurs mobilières consiste à mettre en gage des titres financiers ou des parts de société en échange d’un service financier. Il peut être intéressant d’y recourir lors d’un regroupement de prêts.

L’hypothèque

Cette garantie s’adresse exclusivement aux emprunteurs propriétaires de biens immobiliers. Si le souscripteur n’honore pas ses engagements financiers, la banque se réserve le droit de saisir le bien placé en garantie et de le vendre aux enchères pour récupérer les sommes dues. L’hypothèque rassure les banques et les pousse à proposer l’offre la plus avantageuse possible. Elle nécessite toutefois de faire appel à un notaire.

Vous connaissez désormais les solutions alternatives pour faire racheter vos crédits après 60 ans. Pour obtenir plus d’informations sur cette opération, n’hésitez pas à passer par un courtier spécialisé en regroupement de prêts.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Courtier ou mandataire pour un rachat de crédit ? Courtier ou mandataire pour un rachat de crédit ? Vous prévoyez de recourir au rachat de crédit pour réduire vos mensualités ou remettre de l’ordre dans vos finances ? Avez-vous pensé à faire appel à un courtier ou mandataire ?Simulation...
  • Rachat de crédit après un an : est-ce possible ? Rachat de crédit après un an : est-ce possible ? Devenu l’un des principaux produits d’appel des banques et leurs intermédiaires, le rachat de crédit permet de profiter de meilleures conditions d’emprunt.Simulation Rachat de Crédit !...