Crédit consommation sans assurance : comment faire ?

Crédit consommation sans assurance : comment faire ?

Même si elle est systématiquement proposée aux clients, l’assurance n’est pas obligatoire dans le cadre d’un crédit à la consommation.

La plupart des emprunteurs souscrivent une assurance pour leur prêt à la consommation alors que l’intérêt de cette couverture est limité. Comment obtenir un crédit conso sans assurance ? Toutes les réponses.

Rappel des caractéristiques du crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est souscrit pour financer des biens de consommation ou répondre à un besoin ponctuel de trésorerie. Il est accordé par une banque, un organisme de crédit ou un acteur de la grande distribution.

Le montant du crédit conso varie de 200 euros à 75 000 euros et sa durée de remboursement doit être de plus de 3 mois. Ce type de crédit est encadré par le Code de la consommation qui fixe les règles relatives au contenu et à la conclusion du contrat. Parmi les règles les plus importantes, on peut citer la remise d’une fiche précontractuelle complète à l’emprunteur avant la souscription et la possibilité pour ce dernier de faire valoir son droit de rétractation dans les 14 jours calendaires suivant la signature de l’offre.

Le souscripteur peut avoir des difficultés à rembourser le crédit conso contracté. Dans cette situation, il est en droit de demander un échelonnement des mensualités ou un allègement provisoire des intérêts d’emprunt auprès du tribunal d’instance pour un délai limité à 2 ans.

Quels sont les différents types de crédits à la consommation ?

Plusieurs types de crédits appartiennent à la catégorie des prêts conso :

Le crédit affecté

Le crédit affecté prévoit que les fonds octroyés doivent être utilisés pour acheter le bien désigné au contrat. Ce type de prêt peut par exemple servir à financer l’achat d’une voiture ou le financement de travaux. Si la demande de crédit affecté est rejetée par la banque, l’achat est annulé.

Le crédit non affecté

Contrairement au crédit affecté, le crédit non affecté permet à l’emprunteur d’utiliser la somme obtenue comme bon lui semble. L’octroi de ce type de crédit représente un risque plus important pour le prêteur qui appliquera forcément un taux plus élevé.

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable prévoit la mise à disposition de l’emprunteur une réserve d’argent qui peut être utilisée librement. La réserve se reconstitue dans la limite du plafond de crédit initialement défini au fur et à mesure des remboursements.

La location avec option d’achat (LOA)

La LOA permet de disposer d’un bien en contrepartie du paiement de mensualités. En fin de contrat, l’emprunteur a la possibilité d’acheter le bien s’il le souhaite, de restituer le bien ou de renouveler la location.

Le découvert bancaire et le crédit gratuit d’une durée supérieure à 3 mois sont également assimilés à des crédits à la consommation.

Crédit conso : l’assurance est-elle obligatoire ?

Même si les banques proposent systématiquement la souscription d’une assurance dans le cadre d’une demande de crédit à la consommation, d’un point de vue légal, cette couverture n’est pas obligatoire. Il faut néanmoins savoir que l’absence d’assurance peut influencer négativement la décision d’octroi du prêt ou le taux d’intérêt.

En pratique, l’assurance d’un prêt à la consommation garantit le remboursement du crédit en cas de décès et, sous conditions, en cas d’invalidité, d’incapacité temporaire de travail et de perte d’emploi.

Pour rappel, la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) intervient en cas d’impossibilité de l’assuré, suite à une maladie ou un accident, d’accomplir 3 des 4 actes de la vie quotidienne (se nourrir, se vêtir, se déplacer, se laver) sans l’assistance d’une tierce personne. Les garanties invalidité se composent de l’invalidité permanente totale (IPT) qui s’applique lorsque le taux d’invalidité est supérieur à 66 % et de l’invalidité permanente partielle (IPP) qui intervient lorsque le taux d’invalidité est compris entre 33 et 66 %. Le niveau de prise en charge dépend des modalités du contrat. Enfin, la garantie perte d’emploi assure un versement forfaitaire ou une prise en charge partielle ou totale des mensualités pendant une période de chômage. Cette garantie est soumise à certaines conditions qu’il convient de bien étudier.

Peut-on choisir librement son assurance ?

Le plus souvent, l’établissement prêteur envoie une proposition d’assurance en même temps que l’offre de prêt. Toutefois, l’emprunteur reste libre de choisir le contrat qui lui convient le mieux. Seule condition imposée : les garanties doivent être au moins équivalentes à celles proposées par la banque.

Les souscripteurs qui auraient déjà adhéré à l’assurance de groupe ne peuvent pas changer d’assurance en cours de contrat. En effet, la loi Hamon et l’amendement Bourquin ne sont pas applicables aux crédits à la consommation.

Comment obtenir un crédit conso sans assurance ?

Il n’y a pas de difficulté particulière à souscrire un crédit à la consommation sans assurance, cette couverture n’étant pas imposée par la loi.

Pour trouver la meilleure offre de crédit conso sans assurance, il est vivement conseillé de faire jouer la concurrence. L’utilisation d’un comparateur en ligne présente plusieurs avantages. D’abord, cet outil évite d’avoir à éplucher pendant des heures les devis de crédit à la consommation et permet de trouver une proposition adaptée à son profil à un taux attractif. En plus de faire gagner du temps aux emprunteurs, le comparateur en ligne est 100 % gratuit et sans engagement. La liste de devis peut être obtenue en moins de 2 minutes.

Que vous décidiez de recourir ou non à un comparateur de crédit à la consommation en ligne, vous avez tout intérêt à étudier le taux annuel effectif global (TAEG) proposé par chaque prêteur. Cet indicateur prend en compte l’ensemble des frais occasionnés par la souscription d’un prêt, y compris les intérêts.

Si vous préférez bénéficier d’un accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à solliciter les services d’un courtier. Ce professionnel connaît parfaitement le marché du crédit à la consommation et sera en mesure de répondre à toutes vos questions. Le courtier peut vous faire gagner un temps précieux et réaliser d’importantes économies grâce à son réseau de partenaires étendu.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers