Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Crédit immobilier : comparez les meilleures offres de prêt immobilier ! > Parent solo (père ou mère) : peut-on contracter un crédit immobilier ?

Parent solo (père ou mère) : peut-on contracter un crédit immobilier ?

Parent solo (père ou mère) : peut-on contracter un crédit immobilier ?

Les parents célibataires, pères ou mères, peuvent emprunter pour acheter leur logement à condition de présenter une situation financière confortable.

Même si en matière de crédit, les banques ont tendance à favoriser les meilleurs profils, les parents solos ne sont pas exclus de ce dispositif. Comment obtenir un prêt immobilier lorsqu’on est célibataire avec des enfants à charge ? Toutes les réponses et explications.

Qu’est-ce qu’un parent solo (père ou mère) ?

Les parents solos sont définis comme des parents habitant sans conjoint avec leurs enfants âgés de moins de 18 ans dans la même résidence principale.

Comme tout autre emprunteur, les parents célibataires peuvent vouloir souscrire un prêt pour financer l’achat de leur résidence principale, une résidence secondaire ou un projet d’investissement locatif.

Contracter un prêt immobilier en étant parent solo, est-ce possible ?

Vous êtes divorcé ou séparé et avez des enfants à charge ? En souscrivant un prêt immobilier, vous vous engagez seul à le rembourser. Dans ce cas, votre profil de risques n’est logiquement pas le même que pour un couple.

Les banques peuvent se montrer réticentes à l’idée d’accorder un crédit immobilier à un parent solo. Pour autant, ce financement reste accessible à condition de justifier de sa capacité à rembourser le prêt avec régularité.

Quels sont les éléments étudiés par la banque ?

L’achat immobilier n’est pas réservé aux seules familles et couples. Les parents célibataires peuvent eux-aussi emprunter pour financer leur projet en constituant un dossier comportant les documents habituels (derniers avis d’imposition, derniers bulletins de salaire, derniers relevés de compte bancaire, carte d’identité, justificatif de domicile de moins de trois mois, jugement de divorce…).

Au-delà de ces justificatifs, la banque prendra en compte la pension alimentaire versée pour la garde d’enfants uniquement si celle-ci est destinée à être maintenue sur une longue période contribuant ainsi au remboursement partiel de la mensualité de crédit. Il faut savoir que la pension alimentaire peut être déterminante dans le calcul du taux d’endettement si la séparation a lieu alors que les enfants sont jeunes (moins de 10 ans). En revanche, elle ne sera pas prise en compte dans son calcul si la pension doit prendre fin à la majorité des enfants et que ces derniers ont plus de 13 ans. Par conséquent, le nombre d’enfants à charge et le montant de la pension alimentaire perçue par le parent solo ont toute leur importance lors de la souscription d’un prêt immobilier.

Lorsque la demande de crédit immobilier émane d’un parent célibataire (père ou mère) avec des enfants à charge, la banque se montre plus exigeante sur le reste à vivre qui désigne le montant qu’il reste après avoir versé la mensualité de crédit et les autres charges fixes. Ce montant doit être suffisamment élevé pour permettre à l’emprunteur d’assumer l’ensemble de ses dépenses. Il varie entre 700 et 1000 euros par adulte auquel il faut ajouter 300 à 500 euros par enfant à charge.

La notion de reste à vivre est librement appréciée par les établissements prêteurs. Cela signifie que chaque banque fait ses propres calculs en fonction des revenus, de la situation financière (éventuels prêts en cours), de la situation géographique et du nombre d’enfants à charge du demandeur. Par exemple, certaines banques incluent les impôts dans le reste à vivre et d’autres non. Compte tenu de ces informations, il peut être intéressant de solliciter plusieurs organismes afin d’avoir un aperçu de ses futures conditions de financement.

Parent solo : comment convaincre son banquier ?

Vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher un prêt immobilier au meilleur taux ? Il est important de rassurer le prêteur en lui prouvant qu’il prend peu de risques. Pour le convaincre, il est conseillé d’avoir un apport personnel démontrant à la fois votre capacité à épargner et votre engagement. Cette somme réduit la quotité de financement qui correspond à la proportion de ce que représente le crédit immobilier dans le projet d’achat ou d’investissement.

Si vous êtes parent solo, votre situation personnelle et professionnelle sera étudiée avec attention par le banquier. Le fait d’être fonctionnaire ou en CDI depuis de nombreuses années est un atout à faire valoir lors de la souscription. Si vous exercez sous le statut de travailleur indépendant, vous aurez tout intérêt à prouver des revenus stables sur les deux à trois dernières années.

L’essentiel est de rassurer la banque sur le fait que vous êtes capable de régler vos futures mensualités. Cela suppose de faire attention à l’utilisation de votre compte en banque actuel en évitant les découverts bancaires et les incidents de paiement réguliers.

Vérifiez votre éligibilité aux dispositifs d’aide

Les parents solos peuvent compléter leur demande de prêt immobilier en recourant aux différentes aides à l’achat. En effet, il existe plusieurs types de prêts aidés :

Le prêt accession sociale

Le prêt accession sociale (PAS) est un financement accordé aux personnes justifiant de revenus modestes. Les ressources du demandeur ne doivent pas dépasser un montant maximum qui dépend de la localisation du logement (zone A, A bis, B1, B2 ou C). Le financement doit être destiné à l’achat d’une résidence principale ou à la réalisation de travaux à l’intérieur du logement.

Le prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro (PTZ) permet de financer une partie de l’achat ou de la construction d’une résidence principale. Pour en bénéficier, il faut respecter certaines conditions de ressources et ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années précédant le prêt.

Le prêt Action Logement

Le prêt Action Logement peut être utilisé pour financer l’achat ou la construction d’un logement neuf, y compris l’achat d’un terrain pour la construction. Il concerne les emprunteurs salariés ou retraités d’une entreprise du secteur privé non agricole employant 10 salariés au moins.

Ainsi, de nombreuses possibilités s’offrent aux mères ou pères célibataires avec enfants qui souhaitent obtenir un emprunt pour financer leur achat immobilier. Avant de se lancer, il est recommandé de faire une simulation de crédit immobilier en ligne pour avoir une idée de ses futures mensualités.

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment comparer les prêts immobiliers ? Comment comparer les prêts immobiliers ? Vous êtes à la recherche d’un crédit pour concrétiser votre projet immobilier ? Vous allez probablement démarcher plusieurs banques pour comparer leurs propositions.Comparateur Crédit...
  • Un crédit immobilier quand on est artisan, ou trouver ? Un crédit immobilier quand on est artisan, ou trouver ? Les artisans ou commerçants peuvent bénéficier d’un prêt immobilier leur permettant d’accéder à la propriété ou d’investir dans une résidence secondaire, voici un dossier complet sur...