Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Rachat de crédits : comparez les meilleures offres de regroupement de crédits ! > Rachat de crédit pour travailleur indépendant : explications, simulation

Rachat de crédit pour travailleur indépendant : explications, simulation

Rachat de crédit pour travailleur indépendant : explications, simulation

Vous exercez sous le statut de travailleur indépendant et avez plusieurs crédits en cours de remboursement ? Avez-vous pensé au rachat de crédit pour réduire vos mensualités ?

Le rachat de crédit consiste à regrouper plusieurs crédits immobiliers et/ou à la consommation au sein d’un même contrat. Comment mettre en place cette solution lorsqu’on est travailleur indépendant ? Tous les détails.

Définition du rachat de crédit

Le rachat de crédit est une opération bancaire qui a pour principe de réunir plusieurs crédits en cours (crédit immo, crédit conso, crédit travaux, prêt auto, prêt personnel…) dans un même contrat afin de bénéficier de conditions harmonisées (un seul TAEG, une seule durée de remboursement et une unique mensualité).

Le regroupement de prêts est généralement proposé aux personnes qui rencontrent des difficultés financières ou qui souhaitent inclure dans l’opération le financement d’un nouveau projet (achat d’une voiture, financement de travaux ou des études d’un enfant par exemple). Cette solution n’est pas systématique. Elle implique de réaliser une étude préalable auprès de la banque ou de l’organisme qui la propose.

Pourquoi faire un rachat de crédit pour travailleur indépendant ?

Une personne est considérée comme travailleur indépendant lorsqu’elle est immatriculée auprès des organismes compétents (URSSAF, ASSEDIC, service des impôts) et que son activité est conforme à celle déclarée. Les travailleurs indépendants ont le choix parmi plusieurs formes juridiques (l’entreprise individuelle, l’EURL, la SARL, l’EIRL) et différents régimes fiscaux (régime de micro-entreprise ou régime réel simplifié). Ces choix doivent être mûrement réfléchis car ils auront un impact sur l’activité exercée.

Malgré les aides dont ils bénéficient, les travailleurs indépendants peuvent rencontrer d’importantes difficultés financières, notamment lorsqu’ils ont plusieurs prêts en cours de remboursement. Dans cette situation, le rachat de crédit peut leur permettre de retrouver un certain équilibre financier.

Voici les principaux avantages offerts par le rachat de crédit :

Une baisse des mensualités

En regroupant tous ses prêts en un seul, le travailleur indépendant obtient une mensualité unique et réduite. Cela est rendu possible par l’allongement de la durée de remboursement et la négociation à la baisse du taux d’intérêt.

Une diminution du taux d’endettement

La baisse des mensualités entraîne celle du taux d’endettement et donne même la possibilité à l’emprunteur de financer un nouveau projet. L’octroi de ce financement supplémentaire nécessite néanmoins une étude préalable de la situation du demandeur par la banque.

Un unique interlocuteur

La mensualité unique obtenue grâce au rachat de crédit sera remboursée auprès d’un seul interlocuteur et non plusieurs comme ce pouvait être le cas avant la mise en place de l’opération. La date de paiement sera donc constante et l’impact des remboursements sur le budget mensuel plus facile à anticiper.

Le regroupement de prêts présente aussi quelques inconvénients pour le travailleur indépendant. D’abord, l’allongement de la durée du crédit entraîne des frais supplémentaires importants. L’emprunteur devra payer des indemnités de remboursement anticipé (IRA), des frais de dossier, des frais d’assurance et de garantie ainsi que des frais de courtage. Pour obtenir un aperçu de leur montant, il est recommandé de faire une simulation en ligne 100 % gratuite et sans engagement.

Travailleur indépendant : comment faire racheter ses crédits ?

Pour faire un rachat de crédit, il convient de suivre plusieurs étapes :

1 - Se renseigner sur les différents types de rachat de crédit

Avant de se lancer, il est important de savoir que le rachat de crédit concerne un certain nombre de prêts : les prêts immobiliers, les prêts relais, les crédits hypothécaires, les crédits à la consommation. Le type d’opération envisagée dépend du poids des prêts immobiliers dans le total des crédits à racheter.

2 - Contacter un organisme prêteur

Plusieurs établissements peuvent accorder un rachat de crédit : les banques, les organismes spécialisés ou les courtiers. Il est possible de les contacter en ligne ou en se rendant en agence.

Pour gagner du temps, il est recommandé d’utiliser un comparateur de rachat de crédit en ligne. Il suffit de compléter un formulaire rapide pour accéder aux meilleures offres du marché.

3 - Constituer un dossier solide

L’organisme sollicité aura besoin d’informations concernant la situation personnelle et financière du demandeur pour pouvoir prendre une décision. Il est donc indispensable de se constituer un dossier clair et complet. Celui-ci doit notamment comprendre des documents d’état civil (carte d’identité ou passeport en cours de validité, livret de famille, justificatif de domicile), des justificatifs financiers (bulletins de salaire, déclarations de chiffre d’affaires, avis d’imposition), des justificatifs concernant les prêts en cours (offres de prêt et tableaux d’amortissement).

4 - Etudier l’offre de rachat de crédit

Si la banque accepte votre demande de rachat de crédit, vous devrez, avant de signer cet accord, vous entendre avec elle sur le taux du nouveau prêt et les conditions de remboursement. Il vous faudra également étudier les frais engendrés par l’opération.

5 - Se rétracter

Pour plusieurs raisons (coût trop élevé, meilleure offre…), le demandeur peut décider de se rétracter après avoir signé l’offre de prêt. Le délai légal de rétractation dans le cadre d’un rachat de crédit à la consommation est de 14 jours calendaires. Il s’établit à 10 jours dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier.

Que faire en cas de refus de rachat de crédit ?

Situation financière trop instable, garanties insuffisantes, fichage au FICP ou FCC… La banque est en droit de refuser la demande de rachat de crédit émise par un travailleur indépendant.

Dans cette situation, plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez d’abord décider de reporter votre projet en attendant de régulariser votre situation. Cette recommandation vaut surtout pour les personnes inscrites au FICP. Autre possibilité : solliciter les services d’un courtier spécialisé en rachat de crédit afin de profiter de son réseau de partenaires étendu. Enfin, si vous préférez éviter de passer par un intermédiaire, vous pouvez continuer à comparer vous-même les différentes offres de rachat de crédit proposées sur le marché. En utilisant un comparateur en ligne, vous gagnerez un temps précieux et pourrez réaliser d’importantes économies.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers