Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Rachat de crédits : comparez les meilleures offres de regroupement de crédits ! > Rachat de crédit avec accord de principe : qu'est-ce que ça veut dire ?

Rachat de crédit avec accord de principe : qu'est-ce que ça veut dire ?

Rachat de crédit avec accord de principe : qu'est-ce que ça veut dire ?

Vous avez fait une demande de rachat de crédit et obtenu un accord de principe ? Qu’est-ce que cela signifie ?

L’obtention d’un accord de principe figure parmi les principales étapes du rachat de crédit. Elle précède l’analyse approfondie du dossier par la banque et l’éventuelle proposition d’une solution de financement. Tous les détails.

Qu’est-ce qu’un regroupement de crédits ?

Après avoir souscrit plusieurs crédits immobiliers et/ou à la consommation, un emprunteur peut avoir des difficultés à rembourser les dettes contractées. Le regroupement de prêts ou rachat de crédit est une opération financière qui permet de les rassembler au sein d’un même contrat. La mensualité de ce crédit unique est alors diminuée et la durée d’emprunt allongée. Si cette solution a pour effet de réduire le taux d’endettement de l’emprunteur, elle entraîne cependant une hausse du coût total du nouveau crédit et une majoration des intérêts qui doit être prise en compte.

Il existe deux principaux types de rachat de crédit :

  • Le rachat de crédit immobilier : les emprunteurs ayant plusieurs prêts immobiliers en cours de remboursement peuvent avoir un intérêt à les regrouper, notamment si ceux-ci ont été souscrits à des taux d’intérêt élevés.
  • Le rachat de crédit à la consommation : les épargnants ayant souscrit plusieurs crédits conso (prêt auto, prêt travaux, leasing, découvert bancaire…) peuvent recourir au rachat de crédit pour avoir plus de souplesse dans leur budget.

Quel que soit le type de rachat de crédit choisi, il est important de bien évaluer son coût. En effet, cette opération n’est pas toujours intéressante d’un point de vue financier.

Rachat de crédit : qu’est-ce qu’un accord de principe ?

Par définition, l’accord de principe d’un rachat de crédit n’a pas de valeur et ne représente pas un accord formel de la part de la banque. Il permet simplement de fixer les différents éléments d’un contrat futur entre deux parties. Ce document peut également servir à mettre en concurrence les banques. En effet, il est possible de multiplier les demandes d’accord de principe auprès de plusieurs établissements pour augmenter ses chances de trouver un taux plus bas.

L’accord de principe est souvent associé à la mention sous les réserves d’usage qui n’implique aucun engagement formel de la part de la banque. Cette mention correspond davantage à un consentement sur le contrat projeté.

Il faut savoir que la banque est en droit de revenir sur l’accord de principe délivré sans avoir à se justifier. Ce peut être le cas lorsque l’emprunteur perd son travail au cours de l’opération. Cette règle rappelle que l’accord de principe ne constitue pas une proposition ferme et définitive. Ce n’est qu’au moment de l’édition de l’offre de rachat de crédit que l’organisme bancaire ne peut plus faire machine arrière.

Comment obtenir un rachat de crédit avec accord de principe ?

La mise en place d’un rachat de crédit avec accord de principe se découpe en plusieurs étapes :

1 - Envoi de la demande auprès de l’établissement concerné

Toute demande de regroupement de prêts commence par l’envoi d’une demande auprès d’un établissement qui propose cette solution. Il peut s’agir d’une banque, d’un organisme spécialisé ou encore d’un courtier. Durant cette étape, le demandeur est invité à fournir des renseignements sur ses revenus et dépenses ainsi que sur ses crédits en cours.

2 - Analyse du dossier de l’emprunteur

En se référant aux informations fournies par l’emprunteur, la banque procédera à une étude de faisabilité. Pour cela, elle s’appuiera sur plusieurs critères dont le taux d’endettement, le niveau de revenu, le reste à vivre, le quotient familial et l’estimation des dépenses futures.

L’établissement affine son appréciation du niveau de risque en utilisant un système de scoring qui vise à compléter l’étude des revenus plus quantitatifs. A l’issue de cette étude, il peut rendre un avis favorable au rachat de crédit (score élevé) ou refuser la demande de l’emprunteur (score faible).

3 - Mise en place de l’opération de restructuration

Pour pouvoir analyser plus précisément la demande de rachat de crédit émise par l’emprunteur, la banque a besoin de plusieurs justificatifs (derniers bulletins de salaire, derniers avis d’imposition, derniers relevés de compte, justificatifs d’identité et de domicile…). Ce n’est qu’après avoir étudié l’ensemble de ces documents qu’elle pourra faire une proposition de rachat de crédit définitive et s’impliquer dans le montage de l’opération.

4 - Réception de l’offre de rachat de crédit

Il revient à l’emprunteur de sélectionner l’offre qui lui convient le mieux parmi les propositions reçues. Il dispose d’un délai de réflexion de 14 jours dans le cadre d’un rachat de crédit conso, de 10 jours dans le cadre d’un rachat de crédit immo. Le montant des frais liés au regroupement de prêts fait partie des critères qui peuvent influer sur sa décision.

5 - Déblocage des fonds

Le déblocage des fonds représente la dernière étape de mise en place du rachat de crédit. Une fois l’offre signée par l’emprunteur, la banque pourra rembourser les anciens créanciers et débloquer les fonds si le rachat de crédit inclut le financement d’un projet supplémentaire.

Au total, il faut compter une dizaine de jours pour faire un rachat de crédit à la consommation et près d’un mois pour mettre en place un rachat de crédit avec garantie hypothécaire.

L’intérêt de faire une simulation de rachat de crédit en ligne

Pour éviter les mauvaises surprises, il est vivement conseillé de faire une simulation de rachat de crédit 100 % en ligne, gratuite et sans engagement. Cet outil permet de déterminer la faisabilité de l’opération et les frais qui y sont associés. Pour rappel, le regroupement de prêts entraîne le paiement d’indemnités de remboursement anticipé (IRA), de frais de dossier, de frais de garantie et d’assurance. Ces frais doivent être pris en compte lors de la souscription.

Pour y voir plus clair, il est possible de solliciter les services d’un courtier spécialisé en rachat de crédit. Ce professionnel connaît parfaitement le marché et sera en mesure de vous conseiller dans votre choix en fonction de votre profil et de vos attentes.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Fins de mois difficiles : que faire ? Fins de mois difficiles : que faire ? Compte bancaire dans le rouge, mensualités trop lourdes, dépenses imprévues… En cas de fins de mois difficiles, il est urgent de réagir et de ne pas laisser la situation s’empirer.Simulation...
  • Comment obtenir un rachat de crédit à taux bas ? Comment obtenir un rachat de crédit à taux bas ? Vous souhaitez réduire vos mensualités ou augmenter votre pouvoir d’achat ? Découvrez comment obtenir un rachat de crédit à taux très bas.Simulation Rachat de Crédit ! Gratuit et sans...