Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Rachat de crédits : comparez les meilleures offres de regroupement de crédits ! > Peut-on faire un rachat de crédit à la Banque de France ?

Peut-on faire un rachat de crédit à la Banque de France ?

Peut-on faire un rachat de crédit à la Banque de France ?

Le rachat de crédit est une solution de plus en plus prisée par les particuliers souhaitant rééquilibrer leurs finances ou retrouver du pouvoir d’achat. Peut-on y recourir lorsqu’on est fiché à la Banque de France ?

Le fichage à la Banque de France représente un obstacle sérieux au rachat de crédit. Cette inscription est-elle rédhibitoire ? Quelles sont les solutions possibles ? Explications et réponses.

Fichage à la Banque de France : quelle signification ?

La Banque de France gère plusieurs fichiers d’incidents de paiement consultés par les acteurs bancaires à la moindre demande de crédit :

  • Le Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) recense les problèmes de règlement liés aux emprunts non professionnels. L’emprunteur qui n’est pas à jour dans le paiement de ses mensualités a 30 jours pour régulariser sa situation sous peine d’être fiché à la Banque de France.
  • Le Fichier central des chèques (FCC) concerne les incidents liés à ce moyen de paiement. Un particulier peut y être inscrit s’il fait un chèque sans provision ou s’il a l’interdiction d’émettre des chèques.
  • Le Fichier national des chèques irréguliers (FNCI) enregistre les références bancaires des faux chèques et de ceux ayant fait l’objet d’une opposition pour perte ou vol.

Une fois inscrit dans le FICP ou le FCC, le particulier y reste 5 ans. Cette mesure est lourde de conséquences puisqu’il sera plus difficile pour ce dernier de convaincre une banque ou un organisme de lui accorder un prêt ou encore de mettre en place un rachat de crédit. Pour éviter de figurer sur ces listes noires, mieux vaut prendre contact avec son banquier dès la moindre difficulté financière.

Rachat de crédit à la Banque de France : est-ce possible ?

Le rachat de crédit, qui consiste à regrouper plusieurs crédits immobiliers et/ou à la consommation au sein d’un seul et même contrat pour bénéficier d’une mensualité réduite, est une solution possible pour éviter de rester inscrit sur l’un des fichiers de la Banque de France pendant 5 ans. Toutefois, il est probable que les banques se montrent réticentes en étudiant votre profil d’emprunteur.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et faire un rachat de crédit à la Banque de France, vous devez être propriétaire d’un bien immobilier susceptible d’être placé en garantie. En cas d’incapacité à rembourser les dettes contractées, le prêteur pourra alors saisir ce bien et obtenir le remboursement du capital restant dû. Si vous êtes locataire de votre logement actuel, vous pouvez demander à un proche de se porter caution hypothécaire grâce à son bien immobilier.

Si seul un nombre limité d’organismes acceptent d’intervenir sur les dossiers de rachat de crédit pour les personnes fichées à la Banque de France, le fait d’apporter une garantie hypothécaire peut jouer en votre faveur.

Surendettement : le rachat de crédit est une solution à privilégier

Lorsque votre situation financière ne semble plus tenable, deux options sont possibles : la mise en place d’un regroupement de prêts ou le dépôt d’un dossier de surendettement. Le rachat de crédit reste la solution à privilégier dans cette situation. Pour obtenir un plus grand nombre de propositions, n’hésitez pas à utiliser un comparateur en ligne gratuit et sans engagement ou à faire appel à un courtier qui se chargera de démarcher les établissements à votre place.

La procédure de surendettement ne doit être envisagée qu’en dernier recours car elle donne droit aux créanciers de procéder à la saisie des biens mobiliers du débiteur, à la confiscation de son chéquier et de sa carte bancaire.

 
 

Simulation Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers