Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du rachat de crédits > Comment calculer le coût d'un rachat de crédit ?

Comment calculer le coût d'un rachat de crédit ?

Comment calculer le coût d'un rachat de crédit ?

Vous vous apprêtez à faire un rachat de crédit ? Avant de vous lancer, découvrez quels sont les frais inhérents à cette opération.

Faire des économies grâce au rachat de crédit, c’est possible. Toutefois, pour étudier la rentabilité de ce financement il faut prendre en compte les frais liés à l’ancien crédit, ceux générés par le nouveau prêt et les éventuels frais de courtage. Toutes les explications.

Pourquoi faire un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit permet de regrouper plusieurs prêts en un seul afin de réaliser des économies tout en profitant des conditions actuelles du marché. Cette opération peut réduire considérablement le montant des mensualités d’un emprunteur et ainsi rééquilibrer sa balance budgétaire. Par ailleurs, si un ménage entend financer un projet, il pourra le concrétiser grâce au regroupement de prêts. L’ajout de cette enveloppe peut être utilisé pour l’achat d’un véhicule, la réalisation de travaux ou encore un projet immobilier. Ce financement supplémentaire est accordé après une analyse complète des ressources du foyer.

Pour recourir au rachat de crédit, il est nécessaire de veiller au respect de certains critères. En effet, le capital restant dû doit être égal ou supérieur à 75 000 euros. L’emprunteur doit être dans le premier tiers de la vie de son crédit immobilier puisque c’est durant cette période que la majorité des intérêts sont amortis. Enfin, pour que cette opération soit rentable, il faut que la baisse du taux nominal soit d’au moins 0,75 % après sa mise en place. Le respect de ces critères permet de compenser les dépenses liées au rachat de crédit.

Combien coûte un rachat de crédit ?

Voici les principaux frais liés au rachat de crédit :

  • Les frais de dossier : le rachat de crédit est soumis au paiement de frais de dossier qui sont versés au banquier ou au courtier chargé de mettre en place l’opération. Leur montant correspond environ à 1 % du montant emprunté.
  • Les frais de garantie : le regroupement de prêts implique un nouvel emprunt et donc une nouvelle garantie. Si l’opération est garantie par une hypothèque, des frais de notaire seront appliqués pour la mainlevée (2 % du montant de l’encours). Si un cautionnement est mis en place, vous pourrez récupérer 75 % du montant versé au Fonds Mutuel de Garantie (FMG) lors de la souscription du premier crédit.
  • Les frais d’assurance : dans le cadre d’un rachat de crédit immobilier, vous devrez également souscrire une nouvelle assurance emprunteur afin d’être protégé en cas d’impossibilité de remboursement. La délégation d’assurance permet de bénéficier de tarifs plus intéressants que ceux associés aux contrats de groupe.
  • Les indemnités de remboursement anticipé : pour un prêt immobilier, l’indemnité maximale est limitée à 3 % des capitaux restants dus ou 6 mois d’intérêts. Pour les crédits à la consommation, les frais ne peuvent pas excéder les intérêts que vous auriez dû payer si vous aviez remboursé le prêt normalement.

Il est possible de réduire les frais énumérés ci-dessus en négociant directement avec le banquier ou en passant par l’intermédiaire d’un courtier. Si vous souhaitez obtenir une estimation du coût de votre rachat de crédit, n’hésitez pas à faire une simulation en ligne gratuite et sans engagement. Vous connaîtrez ainsi le montant de votre future mensualité.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur de Rachat de Crédits
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers