Combien de rachat de crédit peut-on réaliser ?

Combien de rachat de crédit peut-on réaliser ?

Il est tout à fait possible de faire racheter ou négocier son prêt immobilier plusieurs fois. Toutefois, cette opération n’est pas toujours pas rentable.

Le rachat de crédit consiste à regrouper plusieurs prêts en cours pour n’en souscrire qu’un seul et n’avoir plus qu’un unique prélèvement chaque mois. Pour profiter plusieurs fois des avantages offerts par cette solution, les emprunteurs peuvent renouveler l’opération une, deux, voire même trois fois. Détails.

Pourquoi faire plusieurs rachats de crédit ?

Faire un deuxième rachat de crédit permet de diminuer les mensualités de remboursement. Si un ménage estime que sa situation financière tend à se déséquilibrer, il peut recourir une nouvelle fois à cette opération.

Concrètement, de nombreuses raisons peuvent inciter un emprunteur à faire plusieurs rachats de crédit :

  • Profiter des taux bas pour réduire ses charges mensuelles et alléger sa dette ;
  • Rembourser une partie du précédent rachat de crédit par anticipation suite à une entrée d’argent ;
  • Diminuer le niveau d’endettement au moment d’acheter un nouveau bien immobilier ;
  • Faire face à des dépenses ou frais imprévus ;
  • Financer un nouveau projet sans impacter le taux d’endettement ;
  • Eviter de recourir à un crédit renouvelable.

Pour mettre en place un deuxième rachat de crédit, il faut néanmoins respecter certaines contraintes. En effet, il est nécessaire de patienter au moins un an entre les deux requêtes sauf si le nouveau regroupement de prêts est destiné à financer un projet supplémentaire ou si son montant est plus élevé que le premier.

Comment savoir si l’opération est rentable ?

Si la loi ne fixe pas de nombre maximum de rachats de crédit, cette opération n’est intéressante que si elle est rentable. Pour déterminer si un rachat de crédit est rentable, il faut nécessairement analyser les frais qui y sont liés :

  • Les pénalités de remboursement anticipé : pour un prêt immobilier, elles correspondent à 6 mois d’intérêt, la somme étant plafonnée à 3 % du capital restant dû ;
  • Les frais de garantie : le cautionnement s’élève par exemple à 2 % du montant emprunté ;
  • Les frais de dossier : ils correspondent en moyenne à 1 % de la somme empruntée ;
  • Les éventuels frais de notaire : en cas de garantie hypothécaire ;
  • Les éventuels frais de courtage.

Ainsi, malgré un taux attractif, un rachat de crédit peut ne pas être rentable. Les frais qu’il entraîne peuvent finalement avoir pour effet de dégrader la situation financière de l’emprunteur plutôt que de l’améliorer.

Conseils pour faire plusieurs rachats de crédit

Le recours au rachat de crédit n’est pas toujours nécessaire. Avant de vous lancer dans un deuxième ou un troisième rachat de crédit, n’hésitez pas à comparer les offres en utilisant un outil en ligne. L’écart entre le taux pratiqué et le nouveau taux de rachat de crédit doit être égal ou supérieur à 1 %. De même, l’opération ne sera intéressante que si le montant du capital restant dû est supérieur à 50 000 euros.

Pour éviter les erreurs et bénéficier de conseils personnalisés, vous pouvez faire appel à un courtier spécialisé. Ce professionnel mettra à votre disposition son réseau de partenaires étendu et vous proposera des offres correspondant à vos attentes, cela vous permettra de gagner un temps précieux et de vous consacrer pleinement à votre projet.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers