Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du rachat de crédits > Rachat de crédit pour étudiant : quelles précautions ?

Rachat de crédit pour étudiant : quelles précautions ?

Rachat de crédit pour étudiant : quelles précautions ?

Le prêt étudiant est considéré comme un crédit à la consommation. Par conséquent, il peut faire l’objet d’un rachat de crédit.

De plus en plus de jeunes contractent un prêt pour financer leurs études en France. Les organismes bancaires se sont adaptés en leur proposant une solution de financement spécifique avec un remboursement différé. Le prêt étudiant s’apparente à un crédit conso traditionnel et peut donc être inclus dans un rachat de crédit. Explications.

Qu’est-ce qu’un prêt étudiant ?

Si le prêt étudiant est souvent assimilé à un crédit à la consommation classique, il existe néanmoins quelques différences. En effet, il s’agit d’un prêt garanti par l’Etat ce qui signifie qu’aucune garantie n’est imposée pour y accéder. Pour bénéficier de ce financement, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être inscrit dans un établissement français pour préparer un diplôme de l’enseignement supérieur ;
  • Être âgé de moins de 28 ans ;
  • Être français ou citoyen d’un pays de l’Espace économique européen.

Plus concrètement, dans le cadre d’un prêt étudiant, l’Etat se porte caution auprès des banques partenaires, par le biais de Bpifrance, afin de payer les mensualités en cas d’impossibilité de remboursement de la part de l’emprunteur. Le montant du prêt varie en fonction de la banque partenaire et peut atteindre 15 000 euros avec une durée de remboursement d’au moins 2 ans. Enfin, les banques fixent librement le taux du prêt étudiant qu’elles proposent.

Pourquoi faire racheter un crédit étudiant ?

Il est tout à fait possible de faire racheter un prêt étudiant par un organisme bancaire en y intégrant d’autres emprunts en cours de remboursement. Cette opération peut être mise en place pour bénéficier d’une mensualité réduite ou d’une baisse de taux en contrepartie d’un allongement de la durée de remboursement.

L’étudiant a deux possibilités : assumer le rachat de crédit seul ou faire intervenir ses parents qui incluront l’emprunt dans leur propre regroupement de prêts. En optant pour la seconde option, l’étudiant multiplie ses chances d’obtenir un accord de la banque. Effectivement, le banquier étudiera la situation financière du ménage qui est plus stable que celle d’un jeune actif.

Il est envisageable d’intégrer un nouveau financement dans cette opération. Celui-ci peut être utilisé pour acheter une voiture, des meubles neufs ou encore un voyage. Une étude préalable est toutefois nécessaire pour confirmer la faisabilité du projet. L’organisme prêteur vérifiera notamment que le taux d’endettement maximum du demandeur ne dépasse pas 33 % de la totalité de ses revenus. Le reste à vivre fait également partie des critères étudiés par la banque. Pour rappel, cet indicateur correspond à la somme qu’il reste à l’emprunteur après déduction de tous les frais mensuels (mensualités de crédit, loyer, taxes…).

Rachat de crédit étudiant : l’intérêt de faire une simulation en ligne

Pour préparer efficacement son rachat de crédit, l’étudiant a tout intérêt à recourir à un outil de simulation en ligne. Après avoir saisi plusieurs informations concernant son profil d’emprunteur et les caractéristiques des prêts souscrits, il pourra accéder aux offres les plus susceptibles de l’intéresser.

La simulation de rachat de crédit pour étudiant est entièrement gratuite et sans engagement. Elle permet de recevoir plusieurs devis en quelques clics et de se faire une idée du coût de l’opération. Pour gagner du temps au moment de la souscription, il peut être judicieux de rassembler à l’avance les pièces justificatives demandées dans le cadre d’un regroupement de prêts.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur de Rachat de Crédits
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers