Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du crédit immobilier > Comment financer une extension de maison ? Quel crédit ? Quel taux ?

Comment financer une extension de maison ? Quel crédit ? Quel taux ?

Comment financer une extension de maison ? Quel crédit ? Quel taux ?

Une extension de maison est un projet important, qui doit nécessiter de recourir à un financement sur mesure. Plusieurs solutions bancaires peuvent répondre à ce besoin autant choisir le bon crédit pour réaliser l’extension de l’habitation.

Travaux et extensions de maison

L’achat d’un bien immobilier va se faire généralement avec un prêt immobilier, certains emprunteurs vont inclure dans le financement une enveloppe dédiée au financement de travaux, c’est-à-dire des travaux de rénovation, d’aménagement ou d’embellissement. Simplement, il n’est pas toujours possible de prévoir les différentes modifications et les différents aménagements que l’on pourra réaliser au fil du temps.

Il est fréquent de rapidement manquer de place, notamment lorsque la famille s’agrandit ou que les habitants souhaitent un peu plus d’espace de vie. L’extension de la maison peut aussi bien concerner une véranda, l’ajout d’une chambre, l’aménagement des combles, la création d’un garage ou la création d’un bureau annexé à l’habitation. Tous ces projets nécessitent un financement adapté, qui prennent à la fois en compte les besoins du projet mais aussi la situation du demandeur.

Les crédits pour financer une extension de maison

Le prêt immobilier

Le prêt à l’habitat peut financer une acquisition et/ou des travaux dans un logement. Si le coût de l’extension est supérieur à 75 000 euros, il faudra alors recourir obligatoirement à un prêt à l’habitat, sauf si l’emprunteur est en mesure de cumuler deux prêts à la consommation. L’intérêt du prêt immobilier est de pouvoir profiter de taux plus intéressants, mais il nécessite généralement de prendre une garantie (hypothèque, caution).

Le prêt travaux affecté

Les prêts à la consommation affecté est un crédit dont le montant est inférieur à 75000 euros et dont son obtention est intrinsèquement liée à la réalisation des travaux. C’est-à-dire que l’organisme de crédit va demander à l’emprunteur un justificatif pour ses travaux, un devis, un bon de commande d’une entreprise pour accorder les fonds. C’est particulièrement adapté lorsque les travaux sont réalisés par une entreprise de bâtiment ou plus généralement par un professionnel.

Le prêt personnel

Si les travaux d’extensions sont réalisés par les habitants et que le montant est évalué à moins de 75 000 euros, alors le prêt personnel est idéal car il permet d’obtenir une enveloppe pour les travaux sans avoir à justifier l’utilisation. Les habitants peuvent ainsi disposer des fonds et acheter les matériaux nécessaires à la réalisation de l’extension (parpaings, ciments, fers à béton, isolation, plâtre…). Il faut simplement bien quantifier le montant des travaux pour éviter de rembourser plus que prévu.

Le regroupement de crédit

Pour les propriétaires ayant déjà un ou plusieurs crédits en cours, cumuler une nouvelle mensualité n’est pas toujours envisageable, l’idée est donc de recourir au regroupement de crédit pour faire racheter les prêts en cours et inclure le montant des travaux d’extension dans le nouveau crédit qui proposera une mensualité réduite. L’intérêt de ce financement est d’éviter d’alourdir les dettes de l’emprunteur et de réajuster les conditions de remboursement avec un seul contrat ainsi qu’une durée plus longue.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur de Prêt Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers