Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Crédit immobilier : comparez les meilleures offres de prêt immobilier ! > Obtenir un prêt immobilier à 70 ans : quelles sont les solutions ?

Obtenir un prêt immobilier à 70 ans : quelles sont les solutions ?

Obtenir un prêt immobilier à 70 ans : quelle solution ?

Même si les seniors peuvent souscrire un prêt immobilier après l’âge de 70 ans, cela reste rare compte tenu de la baisse des taux d’usure et du poids de l’assurance.

Après un certain âge, les seniors peuvent rencontrer des difficultés à souscrire un prêt immobilier. Quelles sont les conditions pour décrocher un financement à 70 ans ? Quels sont les freins des banques pour ce type d’emprunt ? On vous informe.

Le marché du prêt immobilier senior en plein essor

Les seniors sont de plus en plus désireux de devenir propriétaires. Cette évolution s’explique notamment par l’allongement de l’espérance de vie (85 ans pour les femmes et 79 ans pour les hommes, d’après les données de l’INSEE). Aujourd’hui, leur part au sein des clients emprunteurs représente près de 15 à 20 % des prêts.

Les banquiers ne sont pas tous réticents à l’idée d’accorder des prêts immobiliers senior. La plupart considèrent néanmoins que l’apport personnel doit approcher les 30 % et que la durée de l’emprunt doit être la plus courte possible.

Jusqu’à quel âge peut-on souscrire un prêt immobilier ?

Chez les seniors, une question revient régulièrement : y-a-t-il un âge limite pour contracter un prêt immobilier ? La réponse est non ! En effet, la loi n’impose aucune limite d’âge, que ce soit pour l’achat d’un appartement ou d’une maison. Ce n’est pas tant l’âge mais le dossier de financement et donc la capacité de l’emprunteur à rembourser son emprunt qui aura de l’importance aux yeux du prêteur. Avec l’âge, l’établissement pourra redouter une baisse de revenus, des risques de santé et donc des difficultés supplémentaires à régler les mensualités.

Obtenir un prêt immobilier à 70 ans, sous quelles conditions ?

Les conditions d’accord d’un prêt immobilier à 70 ans sont sensiblement les mêmes que pour obtenir un crédit avant cet âge. La banque va s’intéresser à la solidité des revenus perçus, évaluer le taux d’endettement et le reste à vivre du demandeur. Pour prendre sa décision, elle tiendra également compte de la nature du bien convoité et du type d’achat (résidence principale ou secondaire, investissement locatif).

Dans tous les cas, pour les emprunteurs qui sont proches de la retraite ou à la retraite, le prêteur aura tendance à privilégier des durées d’emprunt plus courtes. Il faut savoir que la durée moyenne de remboursement d’un prêt immobilier senior s’établit à 10 ans et peut aller jusqu’à 15 ans.

Quelle assurance de prêt immobilier à 70 ans ou plus ?

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, l’assurance de prêt est systématiquement demandée par la banque lors de l’octroi de crédit. Ce contrat permet au prêteur d’être couvert en cas d’impossibilité de remboursement de son client suite à son décès, à une perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), à une invalidité ou encore une perte d’emploi. Les garanties décès et PTIA constituent la base de tout contrat d’assurance emprunteur.

Dans les faits, la souscription d’une assurance de prêt n’est pas si simple pour les emprunteurs âgés de 70 ans. En effet, les seniors sont considérés comme des profils à risques par les assureurs qui n’hésitent pas à appliquer des surprimes ou exclusions de garanties pour compenser. Pour augmenter leurs chances de trouver une assurance de prêt adaptée à leurs besoins, les plus de 70 ans ont tout intérêt à se tourner vers les contrats d’assurance individuels. Pour rappel, la loi Lagarde facilite cette démarche en autorisant les emprunteurs à souscrire une assurance de crédit différente de celle proposée par la banque dès lors qu’elle comporte des garanties au moins équivalentes. La loi Hamon permet de résilier son assurance à tout moment pendant la première année de signature de l’offre afin d’en souscrire une autre auprès de l’organisme de son choix.

Ainsi, même si la souscription d’une assurance constitue un frein pour les seniors qui souhaitent décrocher un crédit, il est toujours possible de faire jouer la concurrence.

Les conseils à suivre pour convaincre la banque

Vous avez 70 ans ou plus et souhaitez financer votre achat immobilier ou votre projet d’investissement locatif par l’intermédiaire d’un crédit ? Voici quelques conseils qui vous aideront à convaincre la banque :

1 - Bien préparer son dossier d’emprunt

Il est important de ne pas négliger la préparation du dossier de crédit immobilier demandé par la banque. Celui-ci devra comporter plusieurs pièces justificatives : des documents personnels (pièce d’identité ou passeport, justificatif de situation familiale, justificatif de domicile de moins de 3 mois), des documents relatifs à vos ressources et charges (trois derniers relevés de compte bancaire, deux derniers avis d’imposition, justificatifs des éventuels crédits en cours, titre de retraite ou de pension pour les trois derniers mois), des documents relatifs à la demande de prêt (compromis de vente signé).

2 - Justifier d’un apport personnel

Avoir un apport personnel conséquent a pour effet de rassurer la banque. Il est généralement conseillé de justifier d’un apport correspondant à 30 % du montant du bien.

3 - Apporter des garanties

Les emprunteurs de plus de 70 ans ont intérêt à apporter de sérieuses garanties par le biais de leur patrimoine ou de leur épargne (contrat d’assurance-vie par exemple). La banque pourra les faire valoir en cas d’impossibilité de remboursement des mensualités.

Quelles sont les alternatives au prêt immobilier pour les seniors ?

Vous ne parvenez pas à obtenir une offre de prêt immobilier de la part d’un établissement prêteur ? La convention AERAS, signée entre les assureurs et les banques, vise à faciliter l’accès aux prêts pour les seniors qui ne pourraient pas accéder aux contrats d’assurance de crédit classique. Ce dispositif s’applique automatiquement lors d’une demande d’assurance de prêt immobilier pour les crédits dont le montant est inférieur à 320 000 euros.

Deux autres alternatives peuvent intéresser les seniors qui ne trouvent pas d’offre de prêt immobilier correspondant à leurs besoins : le prêt hypothécaire cautionné qui est limité à 70 % de la valeur du bien, et le prêt viager hypothécaire qui permet à l’emprunteur de ne rien rembourser de son vivant.

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment faire un investissement locatif sans apport ? Comment faire un investissement locatif sans apport ? L’investissement dans le locatif est un excellent placement financier pour enrichir son patrimoine et percevoir des revenus par le biais de la mise en location du bien, encore faut-il pouvoir...
  • Prêt immobilier refusé : que faire ? Prêt immobilier refusé : que faire ? Vous avez trouvé le bien immobilier dont vous rêviez et il ne vous reste plus qu’à signer la vente définitive ? Problème : la banque refuse de vous accorder un prêt. Que faire ?Comparateur...