Vous êtes ici : Guide, infos et conseils sur le crédit > Guide du crédit immobilier > Combien coûte un courtier immobilier ? Comment se rémunère-t-il ?

Combien coûte un courtier immobilier ? Comment se rémunère-t-il ?

Le courtier en crédit immobilier est un intermédiaire financier entre les emprunteurs particuliers et les établissements bancaires. Il mène les recherches nécessaires dans l’objectif de proposer à ses clients les meilleures conditions de prêt. Comment ce prestataire est-il payé ? Quel est le coût moyen de sa prestation ?

Aujourd’hui, la plupart des financements immobiliers passent par un courtier. Il faut savoir que le coût du courtage dépend de la société intervenante. Il n’existe donc pas de tarif fixe. Ces prix sont généralement établis selon le montant emprunté. Explications.

La commission du courtier est versée par la banque

La commission perçue par le courtier correspond environ à 1 % du montant total de l’emprunt. De fait, cette commission n’est pas réglée par l’emprunteur. En général, cette somme est plafonnée, le plafond variant d’un établissement à l’autre. Depuis la réforme du courtage de 2012, le courtier doit informer l’emprunteur de la somme qu’il perçoit de la part de la banque. Si ce n’est pas le cas, ce dernier est en droit de lui demander.

Les honoraires de courtage sont réglés par l’emprunteur

Les honoraires de courtage correspondent au tarif réel de la prestation du courtier immobilier. Ils remplacent souvent les frais de dossier demandés par les établissements de crédit aux particuliers. Là encore, les honoraires sont calculés sur la base du montant total du prêt. Certains réseaux de courtage fixent un plafond maximal permettant aux souscripteurs de bénéficier de tarifs très compétitifs. A titre d’exemple, le site Meilleurtaux.com propose des honoraires forfaitaires de 1.000 euros en moyenne alors que chez Cafpi, ils représentent 1 % du montant du prêt sans plafond, avec une marge de négociation. Enfin, Empruntis facture la prestation selon la complexité du dossier.

A quel moment payer le courtier immobilier ?

Conformément à l’article L. 321-2 du Code de la consommation, l’emprunteur est tenu de payer le courtier uniquement lorsque la demande de crédit immobilier est acceptée. Ainsi, si le prêt est refusé par l’organisme de crédit, le courtier ne pourra lui demander de régler ses émoluments. Un courtier qui réclame des honoraires avant l’octroi de crédit s’expose à des poursuites judiciaires. Enfin, si le courtier présente à l’emprunteur un prêt ne correspondant pas à sa demande ou à l’engagement signé, ce dernier n’aura rien à lui devoir.

L’intérêt de passer par l’intermédiaire d’un courtier immobilier en ligne

Les courtiers immobiliers en ligne se multiplient. La raison ? Ils ne prélèvent pas de frais de courtage car ils sont rémunérés par les banques en tant qu’apporteurs d’affaires dans des montants identiques figurant sur leur mandat de recherche de financement. Si ces intermédiaires font le même travail que les courtiers en agences, ils se démarquent toutefois par leur réactivité. En effet, ils mettent à disposition des utilisateurs des outils numériques qui font gagner un temps précieux. Pour obtenir une étude de votre projet immobilier gratuite et sans engagement, n’hésitez plus, faites appel à un courtier en ligne.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de prêt immobilier

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : pbPxZX

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers